COUDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surfaces para-articulaires

Les surfaces para-articulaires bordent les éléments cartilagineux. L'humérus possède, sur le versant antérieur, deux petites fossettes : l'une, sus-trochléenne, loge le bec de l'apophyse coronoïde dans l'extrême flexion du coude ; l'autre, sus-condylienne, correspond au rebord de la cupule du radius. En arrière, la vaste cavité olécranienne loge le bec de l'olécrane dans l'extension du coude. Elle représente un point faible de l'os, siège des fractures transversales, ou supra-articulaires. Il existe par ailleurs des saillies latérales, l'épitrochlée en dedans, l'épicondyle en dehors ; ces apophyses donnent insertion aux ligaments latéraux du coude et à des groupes musculaires importants.

Lorsque le coude est en extension, on peut palper sur une même horizontale l'épitrochlée, le sommet de l'olécrane et l'épicondyle.

Le cubitus donne insertion à deux muscles moteurs de l'articulation : le brachial antérieur se fixe sur l'apophyse coronoïde, le triceps brachial sur le sommet de l'olécrane.

Le col du radius se continue en dedans avec la forte saillie de la tubérosité bicipitale, insertion du muscle biceps brachial.


Médias de l’article

Coude : surfaces articulaires

Coude : surfaces articulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Profil interne

Profil interne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « COUDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coude/