COUDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pathologie du coude

La pathologie du coude comporte des lésions traumatiques, inflammatoires, dégénératives.

En traumatologie, la lésion la plus fréquente est l'entorse, qui intéresse habituellement le ligament latéral interne. Le « tennis-elbow » (qui n'est pas réservé aux adeptes de ce sport) associe les microlésions périarticulaires à un processus inflammatoire (tendinite) douloureux et rebelle.

Les fractures frappent soit la totalité de l'extrémité inférieure de l'humérus (fracture dite supra-condylienne, fréquente chez l'enfant), soit un segment osseux : épitrochlée, olécrane, tête du radius, etc.

Les lésions inflammatoires comprennent les arthrites rhumatismales ; la tuberculose ostéo-articulaire, provoquant la « tumeur blanche » du coude, relativement fréquente, mais de pronostic favorable ; l'épicondylite, etc.

Des phénomènes inflammatoires d'origine mécanique déterminent soit l'épicondylite, soit la prolifération des bourses séreuses périarticulaires, donnant une tuméfaction (ou hygroma), qui peut secondairement s'infecter. Parmi les lésions dégénératives, citons l'arthrose, processus ankylosant, le plus souvent d'origine traumatique, et l'ostéochondromatose de la synoviale, qui édifie des dizaines de corps étrangers articulaires.


Médias de l’article

Coude : surfaces articulaires

Coude : surfaces articulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Profil interne

Profil interne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « COUDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coude/