CONTES DE FÉES, Madame d'AulnoyFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La comtesse d'Aulnoy (Marie Catherine Le Jumel de Barneville, baronne d'Aulnoy, 1650-1705) est surtout connue, au xviie siècle, pour le scandale énorme dont elle a été l'objet. Elle fut en effet convaincue, en 1669, d'avoir dénoncé à tort son mari, le baron d'Aulnoy, pour avoir tenu des propos outrageants contre le roi. Cette calomnie, qu'elle et sa mère avaient diffusée pour se débarrasser d'un soudard avec lequel il devait être difficile de vivre, mena les deux gentilshommes normands qui les avaient aidées à l'échafaud, et obligea la mère et la fille à s'enfuir d'abord dans un couvent, puis en Flandre, et peut-être en Angleterre et en Espagne. En 1685, Mme d'Aulnoy put revenir à Paris, où elle tint salon dans le quartier Saint-Sulpice. C'est là, devant la princesse de Conti, Mme et Mlle Deshoulières, qu'elle contait ses histoires de fées. Souvent entourée d'enfants, elle composa « La Chatte blanche », « L'Oiseau bleu » et « Le Nain jaune », et sut intéresser ses hôtes galants au point de devoir publier, avec succès, ce qui n'était d'abord que des thèmes de conversation brillante. En 1699, cette femme étonnante fut soupçonnée d'avoir participé à une tentative d'assassinat dans laquelle une amie très proche, Mme Ticquet, était impliquée. Mais il n'y eut, cette fois, aucune suite.

Parallèlement à cette vie aventureuse, Mme d'Aulnoy, dans l'un des nouveaux genres que les femmes-écrivains pouvaient investir, était donc à même de concurrencer les meilleurs contes de Perrault. Après la publication de deux contes (« L'Île de la félicité » en 1690, inclus dans le roman d'Hippolyte, et « Mira » en 1690 inclus dans la Relation du voyage d'Espagne), l'un romanesque, l'autre parodique, Mme d'Aulnoy, en 1697, publie les quatre volumes des Contes de fées, où figurent notamment « La Belle aux cheveux d'or », « L'Oiseau bleu », « Finette et Cendron », « Le Nain jaune », « Serpentin vert ». Au printemps suivant (1698), paraît le tome I des Contes nouveaux, ou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Christian BIET, « CONTES DE FÉES, Madame d'Aulnoy - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-fees-madame-d-aulnoy/