CONQUÊTE DE LA GRÈCE PAR ROME(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

— 229-— 228 Première guerre d'Illyrie : première intervention de Rome en Grèce. Arguant de l'existence de la piraterie illyrienne dans l'Adriatique, Rome, après quelques opérations militaires, intègre cette région à sa zone d'influence.

— 219 Deuxième guerre d'Illyrie : Rome réduit les velléités d'indépendance de Démétrios de Pharos, qui se réfugie en Macédoine.

— 215-— 205 Première guerre de Macédoine : Philippe V, roi de Macédoine, profite de l'affaiblissement temporaire de Rome, consécutif à la deuxième guerre punique, pour s'emparer de l'Illyrie en signant un traité avec le Carthaginois Hannibal ; Rome envoie un faible contingent qui noue des alliances, notamment avec les Étoliens, pour maintenir le statu quo.

— 200-— 197 Deuxième guerre de Macédoine : Rome se lance délibérément dans de vastes opérations pour contraindre Philippe V à renoncer à tout contrôle sur la Grèce ; victoire de Rome sur la Macédoine à la bataille de Cynocéphales (— 197).

— 196 Le général romain Flamininus proclame « la liberté » de la Grèce aux jeux Isthmiques de Corinthe, suscitant l'enthousiasme des Grecs ; en fait, si Rome ne profite effectivement pas de ses succès pour imposer une présence militaire permanente et un tribut aux cités, celles-ci n'en sont pas pour autant complètement libres vis-à-vis de Rome.

— 191-— 188 Guerre entre Rome et Antiochos III de Syrie : Rome contraint le roi de Syrie à abandonner ses possessions, en Europe d'abord (victoire des Thermopyles en — 191), puis en Asie Mineure (victoire de Magnésie du Sipyle en — 189) ; la paix d'Apamée règle le sort de l'Asie.

— 179 Mort de Philippe V de Macédoine, qui avait entrepris le redressement économique et militaire de son royaume. Avènement de Persée, qui poursuit l'œuvre de Philippe V et lance en Grèce une offensive diplomatique qui heurte les intérêts romains.

— 171-— 168 Troisième guerre de Macédoine : après la rupture entre Rome et la Macédoine, les armées romaines n'obtiennent aucun résultat décisif jusqu'en — 169, avant de l'emporter en — 168 à la bataille de Pydna, sous la conduite de Paul Émile. La Macédoine et l'Illyrie sont démembrées, et la monarchie abolie.

— 149-— 148 Insurrection en Macédoine du pseudo-Philippe (Andriscos en réalité, qui se fait passer pour le fils de Persée) ; après sa défaite, la Macédoine est réduite à l'état de province.

— 146 Guerre d'Achaïe entre Rome et la Confédération achéenne, qui aboutit au rattachement des cités révoltées au gouverneur de la province de Macédoine ; la ville de Corinthe est rasée.

—  Xavier LAPRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « CONQUÊTE DE LA GRÈCE PAR ROME - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquete-de-la-grece-par-rome-reperes-chronologiques/