COCLÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province du Panamá qui occupe une dépression située entre la cordillère centrale et la péninsule d'Azuero. Entre ~ 300 et 300 apparaissent dans cette région deux types de céramiques : le « scarifié », décoré de lignes incisées alternées avec des zones peintes en rouge, et le type Guacamayo, caractérisé par de hauts vases étroits décorés d'incisions, de cordons en relief et parfois d'une bande rouge. Vers 200 de notre ère, un ensemble céramique de grande qualité apparaît à l'extrémité sud de la péninsule : des vases à double corps constituent l'élément à la fois le plus original et le plus caractéristique de ce style Tonosi. Le décor de ces vases, peint en noir ou en noir et rouge sur fond blanc, est souvent géométrique, parfois zoomorphe ou anthropomorphe, avec des motifs hachurés ou quadrillés (fouilles Alain Ichon, 1980).

Panamá : carte administrative

Panamá : carte administrative

carte

Carte administrative du Panamá. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le site le plus important de la province de Coclé est Sitio Conte, fouillé (1937-1942) par l'archéologue américain Samuel K. Lothrop, puis par J. Alden en 1942. Parmi le matériel recueilli, des poteries de style Coclé ancien (500-700) sont associées à des bijoux en os, en ivoire marin, en agate ou en serpentine. Mais la plupart des objets provenant du cimetière de Sitio Conte appartiennent à une période plus tardive (700-1525). Des fosses rectangulaires qui contiennent de une à douze personnes renferment de riches offrandes. Dans plusieurs cas, il s'agit probablement de chefs accompagnés de leur suite, femmes et serviteurs. La céramique de cette phase est polychrome, peinte en noir, brun, rouge, grenat et parfois vert sur fond crème. Elle utilise des motifs zoomorphes stylisés, surtout le crocodile, et des motifs mi-animaux, mi-humains. Les formes les plus courantes sont les grands plats ronds et les jarres. L'orfèvrerie de Coclé est remarquable par la grande variété des matériaux, des formes et des techniques employées. On trouve des ornements fabriqués avec des feuilles d'or martelées à froid, des pendentifs fondus en or ou en tumbaga (alliage d'or et de cuivre) représentant des êtres humains ou des animaux. Ils peuvent aussi être creux, fabriqués par le procédé de la cire perdue. On trouve également des bijoux en agate, en serpentine, en ivoire de baleine, en dents de requin ou de chien.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Susana MONZON, « COCLÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cocle/