DONNER CLIVE (1926-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cinéaste britannique, Clive Donner se fit connaître avec The Caretaker (1963, Le Gardien), adaptation intense de la pièce d'Harold Pinter réalisée en noir et blanc et avec un petit budget. Le film, récompensé par un ours d'argent au festival de Berlin, marqua le début de la carrière de Donner en tant que cinéaste en vue. Il restera fameux pour ses comédies menées tambour battant : What's New Pussycat ? (1965, Quoi de neuf, Pussycat ?) évidemment, sur un scénario de Woody Allen et avec Peter Sellers, Peter O'Toole et Romy Schneider, mais aussi Nothing but the Best (1964), avec Alan Bates, Here We Go 'Round the Mulberry Bush (1968) et Luv (1967), une adaptation de la pièce de Murray Schisgal, avec Peter Falk et Jack Lemmon.

Né le 21 janvier 1926 à Londres, Clive Stanley Donner commence sa carrière cinématographique en tant qu'assistant monteur. Devenu monteur proprement dit en 1951, il travaille jusqu'en 1956 sur des films tels que Pandora (1951) ou La Flamme pourpre (1954). Sa carrière de réalisateur pour les studios Pinewood débute avec le film à petit budget The Secret Place (1957, Faux Policiers). Par la suite, l'échec financier de l'épopée Alfred the Great (1969, Alfred, le grand vainqueur des Vikings) et sa mauvaise réception par la critique nuisent fortement à l'image de Donner dans les années 1970. Il continue cependant de réaliser des films pour la télévision, et donne notamment une adaptation de la pièce de Robert Patrick intitulée Kennedy's Children (1974), ainsi qu'une adaptation du roman de Dickens, Oliver Twist (1982). À partir des années 1970, il se tourne également vers le théâtre. Clive Donner s'éteint le 6 septembre 2010 à Londres.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DONNER CLIVE - (1926-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clive-donner/