CHORTI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens Maya, les Chorti (ou ch'orti') habitent dans les hautes terres de l'est du Guatemala, principalement dans le département de Chiquimula, et, au Honduras, dans la région de Copán ; autrefois, leur territoire s'étendait jusqu'au Salvador. Leur population représente environ 46 800 personnes au Guatemala (recensement de 2002) et moins de 5 000 au Honduras. Ces Indiens ont subi très fortement les influences des métis et perdu beaucoup de leurs coutumes. Leur habitat est dispersé. Les maisons ont des murs en tiges de canne à sucre ou en argile, avec des toits en chaume ou en palme selon les régions. Elles comprennent, pour les plus grandes, plusieurs pièces (chambres, cuisine, magasin, pièce réservée à l'autel familial) disposées autour d'une cour ronde entourée d'une palissade. Les Chorti pratiquent une agriculture sur brûlis avec jachère ; leurs terres, assez pauvres, produisent du maïs, du riz, du tabac, de la canne à sucre et du café ; ce dernier produit est destiné à être vendu sur les marchés. Leur principale ressource économique est la vannerie : nattes fabriquées par les femmes et paniers confectionnés par les hommes. Les femmes font aussi de la céramique au colombin ou au moule, cuite dans un four rudimentaire ; cette céramique est rouge avec des motifs géométriques noirs. Les hommes fabriquent de la chaux dans des fours à chaux, car ce produit est nécessaire à la préparation des galettes de maïs qui forment la base de l'alimentation indienne.

Les hommes sont responsables des activités publiques et cérémonielles (confréries). La religion mêle saints chrétiens et dieux indigènes. Au nombre de ces derniers, les plus importants sont les Chicchan, quatre serpents géants, habitant chacun un point cardinal et responsables de tous les phénomènes naturels.

—  Marie-France FAUVET

Écrit par :

  • : maître de conférences, chargée des collections américaines du musée de l'Homme, Paris

Classification


Autres références

«  CHORTI  » est également traité dans :

AMÉRINDIENS - Amérique centrale

  • Écrit par 
  • Georgette SOUSTELLE
  • , Universalis
  •  • 7 492 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vie religieuse »  : […] Le premier soin des conquérants fut de détruire les religions indiennes et de convertir les Indiens au christianisme. La nouvelle religion, d'abord subie par les indigènes, fut ensuite acceptée volontairement, surtout dans les régions à forte densité de population du Mexique central, où la conquête spirituelle eut lieu très tôt et de manière intensive. Elle se fit avec plus de difficulté en pays […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-amerique-centrale/#i_44819

HONDURAS

  • Écrit par 
  • Noëlle DEMYK, 
  • David GARIBAY, 
  • Oruno D. LARA
  • , Universalis
  •  • 8 784 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un territoire montagneux, faiblement intégré »  : […] Disposant d'une large ouverture de 664 kilomètres sur la mer des Caraïbes, le Honduras présente une dualité physique et humaine entre les régions montagneuses et les plaines de la façade caraïbe. Sur le versant pacifique, seule une étroite plaine littorale donne accès au golfe de Fonseca. La majeure partie du Honduras est, en effet, constituée de massifs montagneux très fragmentés qui concentrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honduras/#i_44819

Pour citer l’article

Marie-France FAUVET, « CHORTI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chorti/