CHIAPAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par son relief, par son peuplement et par son économie, le Chiapas est une région plus centre-américaine, et plus précisément guatémaltèque, que mexicaine. Le peuplement maya traditionnel s'accroche aux plateaux et chaînes calcaires des Altos (au-dessus de 2 000 m) autour de l'ancienne capitale San Cristóbal de las Casas(142 364 hab. en 2005). Comme au Guatemala, chaque groupe dans son municipe a gardé l'essentiel de l'organisation politico-religieuse modelée à l'époque coloniale. Bien qu'à l'étroit sur ses terroirs érodés, la population indigène participe faiblement à la conquête des terres périphériques, plus vers la plaine du Grijalva, où s'est développée la capitale de Tuxtla Gutiérrez (503 320 hab. en 2005), que vers la Lacandonie forestière encore presque vide.

Mexique : carte administrative

Mexique : carte administrative

carte

Carte administrative du Mexique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Au contraire, cette main-d'œuvre indigène est essentielle au développement des cultures tropicales (café) de la façade pacifique, près de la frontière, dans le Soconusco. Le Chiapas, une des régions les plus pauvres du Mexique, a été le théâtre, en janvier 1994, d'une insurrection armée menée par l'Armée zapatiste de libération nationale (E.Z.L.N.). Opposés au Parti révolutionnaire institutionnel (P.R.I., au pouvoir de 1929 à 2000), les insurgés, menés par le sous-commandant Marcos, réclament l'amélioration du sort des populations locales, alors même que le traité de libre-échange (A.L.E.N.A.) entre en vigueur. Des accords de paix ont été signés en février 1996 (accords de San Andrés), mais le Chiapas a vu un important déploiement des forces militaires. Le tourisme s'est malgré tout développé (surtout sur les sites archéologiques) depuis les années 1990. Mais la population, dont le quart est indienne, demeure dans une situation de grande pauvreté.

—  Claude BATAILLON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHIAPAS  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 173 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le domaine cordillérain »  : […] C'est dans l'ouest des États-Unis que le domaine cordillérain prend toute son ampleur. Malgré l'extension récente et spectaculaire du Basin and Range, qui individualise la région dite Grand Bassin, on y distingue deux parties principales : –  un autochtone cordillérain, où la tectonique compressive laramienne du Paléocène (60 Ma) est à l'origine du chevauchement de vastes panneaux de socle ; il s […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un régime de concurrence pacifique ? »  : […] L'implosion de l'Union soviétique à la fin de la décennie de 1980 a bouleversé les dynamiques régulant les rapports des Églises au politique en Amérique latine. Les intérêts et les équilibres mutuels ont une nouvelle fois été révisés. L'Église catholique s'est recentrée. Elle consacre l'essentiel de son énergie à lutter contre l'influence des sectes. De son côté, Washington ne fait plus de l'expan […] Lire la suite

LACANDON

  • Écrit par 
  • Marie-France FAUVET
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Indiens Maya, les Lacandon vivent dans le sud du Mexique, dans l'État du Chiapas, près de la frontière du Guatemala. Ils sont établis sur un territoire d'environ 9 000 kilomètres carrés, occupé par une épaisse forêt tropicale, coupée de cours d'eau, de lacs et de lagunes, où la circulation est difficile. Leur zone d'habitat coïncide en partie avec celle où, à l'époque précolombienne, les Maya ont […] Lire la suite

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 124 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Démocratie et droits de l'homme »  : […] Dans le but de résoudre le conflit au Chiapas, Fox reprend, dès son élection, l'initiative qui avait été élaborée en 1996 par la Cocopa, pour faire adopter la réforme en matière indigène. Malgré le mécontentement de la majorité des organisations, car cette dernière ne reconnaît pas les communautés indigènes comme sujets de droit public ayant une capacité juridique à agir, elle est entrée en vigue […] Lire la suite

MEXIQUE SÉISMES DU (2017)

  • Écrit par 
  • Robin LACASSIN
  •  • 1 478 mots
  •  • 2 médias

En septembre 2017, plusieurs tremblements de terre ont secoué le Mexique, faisant d'importants dégâts dans les États de Oaxaca et du Chiapas, localisés au sud de ce pays, et surtout dans la mégapole de Mexico, où de nombreux immeubles se sont effondrés. Ils ont fait plusieurs centaines de victimes. Le Mexique est bordé sur sa façade ouest par une zone de subduction où la plaque Cocos et la plaque […] Lire la suite

PALENQUE

  • Écrit par 
  • Jacques SOUSTELLE
  •  • 354 mots
  •  • 2 médias

Bâtie sur les contreforts des collines du Chiapas, au milieu des forêts tropicales, Palenque a été l'une des cités mayas les plus importantes de l'époque classique ( iv e - ix e  s.). La pureté du style architectural, l'élégante perfection des bas-reliefs , l'exceptionnelle qualité des stucs modelés et des jades ciselés placent cette ville au premier rang de l'art maya ancien. Monument civil, siè […] Lire la suite

Les derniers événements

7-19 septembre 2017 • Mexique • Séismes meurtriers.

Le 7, un séisme de magnitude 8,2 sur l’échelle de Richter, survenu à une centaine de kilomètres au large des côtes de l’océan Pacifique, affecte les États méridionaux d’Oaxaca et du Chiapas, faisant une centaine de morts. Le 19, un autre séisme de magnitude 7,1 dont l’épicentre se situe à [...] Lire la suite

11 mars - 1er avril 2001 • Mexique • Marche sur Mexico des commandants zapatistes.

Le 11, au terme d'une « longue marche » partie le 24 février du Chiapas avec l'accord des autorités, le sous-commandant Marcos, chef de l'Armée zapatiste de libération nationale (E.Z.L.N.), et les vingt-trois compagnons de lutte qui l'accompagnent arrivent à Mexico. Quelque 200 000 personnes se [...] Lire la suite

15 mars 1998 • Mexique • Initiative du gouvernement dans le conflit du Chiapas.

Le gouvernement dépose devant le Sénat un projet de loi constitutionnelle qui vise à inclure dans la Loi fondamentale les dispositions des accords partiels octroyant certains droits aux peuples autochtones, signés avec l'Armée zapatiste de libération nationale (E.Z.L.N.) en février 1996. Cette initiative des autorités répond au refus de l'E.Z.L.N. de renouer les négociations interrompues depuis ao [...] Lire la suite

3-23 janvier 1998 • Mexique • Responsabilité reconnue des autorités dans le massacre d'Acteal.

Le 3, le président Ernesto Zedillo annonce la démission du ministre de l'Intérieur, Emilio Chuayffet. Cette décision fait suite à la mise en cause des autorités après le massacre, le 22 décembre 1997, de quarante-cinq Indiens Tzotzil à Acteal, dans l'État du Chiapas où l'Armée zapatiste [...] Lire la suite

22-30 décembre 1997 • Mexique • Massacre de paysans indiens au Chiapas.

Le 22, un commando masqué tue quarante-cinq Indiens Tzotzil à Acteal, dans la région du Chiapas. Le « sous-commandant » Marcos, porte-parole de l'Armée zapatiste de libération nationale (E.Z.L.N.), entrée en rébellion dans la région en janvier 1994, accuse le président Ernesto Zedillo d'avoir une [...] Lire la suite

16 septembre 1997 • Mexique • Création d'un Front zapatiste de libération nationale.

Le 16, à Mexico, se déroule le congrès fondateur du Front zapatiste de libération nationale (F.Z.L.N.), à l'issue d'une marche triomphale qui a conduit un millier de délégués de l'Armée zapatiste (E.Z.L.N.) de la région du Chiapas à la capitale. Toutefois, le sous-commandant Marcos, qui avait [...] Lire la suite

6 juillet 1997 • Mexique • Échec électoral du P.R.I.

. conserve toutefois la majorité absolue au Sénat. La refonte du système électoral, contrôlé à présent par un institut indépendant, permet au vote sanction des électeurs à l'encontre du P.R.I. de s'exprimer dans toute son ampleur. Dans le Chiapas, la guérilla zapatiste perturbe le déroulement du scrutin.  [...] Lire la suite

27 août 1995 • Mexique • Succès du référendum organisé par le mouvement zapatiste.

et l'action du mouvement insurrectionnel établi dans l'État du Chiapas depuis janvier 1994. Les résultats sont collectés par un organisme indépendant. Les votants approuvent à la quasi-unanimité les revendications zapatistes – en faveur notamment du droit à la terre, au travail, à la santé, à l'éducation, à [...] Lire la suite

9-14 février 1995 • Mexique • Reconquête par l'armée de la zone contrôlée par les zapatistes.

». La découverte de caches d'armes et la saisie de documents, la veille, lui permettent d'affirmer que la guérilla était sur le point de déclencher de nouvelles actions violentes et que l'E.Z.L.N., qui contrôle une partie de la province du Chiapas depuis janvier 1994, n'est pas un mouvement indigène [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude BATAILLON, « CHIAPAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiapas/