CHÉMOSTAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une espèce bactérienne placée dans un milieu de culture équilibré contenant tous les nutriments indispensables dans des conditions de pH, de rH et de température optimales se développe et croît suivant des lois précises. La courbe de croissance, obtenue par néphélométrie, exprime les différentes phases du phénomène : phase de latence ; phase de croissance exponentielle (ou logarithmique) ; phase de ralentissement et d'arrêt de croissance ; phase de décroissance. La phase de ralentissement représente la limite de croissance qui dépend à la fois du type cellulaire et des conditions de culture. Pendant cette phase certaines cellules continuent à croître lentement pendant que d'autres meurent par suite du manque de nutriments. Pendant la phase de décroissance, le taux de mortalité augmente, devient constant et la culture meurt. Pour de nombreuses expériences de génétique ou de physiologie il est souhaitable d'éviter cette période finale de l'évolution de la culture. Pour cela il faut approvisionner la culture en nutriments de telle façon que soit évité l'épuisement du milieu tout en limitant l'importance de la population bactérienne. Le chémostat permet une telle culture. Il est constitué d'un récipient dit de croissance équipé d'un siphon de trop-plein et d'une tubulure permettant l'apport continu de milieu frais. On règle cet apport de manière à obtenir le taux de croissance désiré, car plus on ralentit l'approvisionnement en nutriments plus la multiplication cellulaire est lente. Chaque goutte qui arrive chasse par le trop-plein une goutte de culture, de telle manière que le volume du liquide ne change pas. Dans ces conditions le nombre total des cellules dans le récipient reste constant. Le chémostat permet donc de conserver, pendant une période de temps indéfinie, une population microbienne numériquement constante ayant un taux de croissance contrôlé. En réglant d'autre part le chémostat de façon que soient éliminées en un temps donné autant de cellules bactériennes qu'il s'en est formé, on peut maintenir la culture dans les conditions de la croissance exponentielle.

—  Geneviève DI COSTANZO

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Geneviève DI COSTANZO, « CHÉMOSTAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemostat/