PICQ CHARLES (1952-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Charles Picq, auteur, réalisateur et vidéaste, est décédé le 28 novembre 2012. Directeur du développement vidéo et fidèle compagnon de la Maison de la danse de Lyon, il n'a cessé durant plus de trente ans de filmer cet art, donnant aux danseurs et chorégraphes leur éternité.

Charles Picq est né en 1952 à Saint-Étienne. Il débute sa vie professionnelle dans les années 1970 par le théâtre et la photographie avant de reprendre ses études. Il obtient une maîtrise de linguistique à l'université de Lyon puis une maîtrise des sciences et techniques de la communication à l'université de Grenoble. Le choix de la vidéo s'impose très vite. Il travaille d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace lyonnais d'art contemporain (E.L.A.C.) et avec le groupe Frigo, puis dans celui de la danse dès la création de la Maison de la danse de Lyon en 1980.

Charles Picq était à la fois extraordinairement présent et excessivement discret. Voilà pourquoi, sans doute, a-t-il su si bien filmer la danse. Sorte de militant de la culture chorégraphique des premières heures, il est associé à la Maison de la danse de Lyon pour entreprendre un travail de documentation par la vidéo. Il outrepassera très largement sa mission en passant dans le champ de la création, en mélangeant sur scène danse et vidéo, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Il est présent dans le réseau institutionnel mais aussi à la télévision, notamment sur France-3 ainsi que sur la chaîne Arte qui présente régulièrement ses réalisations.

Ses rencontres avec les artistes des débuts de la danse contemporaine française tels que Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Claude Brumachon, Susanne Linke, Michel Kelemenis, Joëlle Bouvier et Régis Obadia seront déterminantes pour lui comme pour eux et ouvriront la voie à un nouveau genre : la vidéo danse. Mais c'est avec Dominique Bagouet qu'il tissera des liens plus particuliers. Il documente sa création, l'assiste sur Le Crawl de Lucien (1986) et coréalise avec lui les films Tant mieux, tant mieux (1983) et Dix Anges (1988). Puis, en hommage à ce danseur et chorégraphe décédé le 9 décembre 1992, il réalise ensuite, en collaboration avec Les Carnets Bagouet – une structure créée par les anciens danseurs de la compagnie Bagouet pour que son répertoire survive –, Montpellier, le saut de l'ange (1993) puis Planète Bagouet (1994).

À partir des années 1990, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse de Lyon et œuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre, fondant par là même la notion d'une culture chorégraphique pérenne. Ainsi, il fonde la première vidéothèque de danse en accès libre et gratuit ; il impulse aussi la création du vidéo-bar de la Maison de la danse et initie la présentation de ses saisons en images.

Dans les années 2000, il conçoit l'édition du DVD Le Tour du monde en 80 danses, vidéothèque de poche, outil pédagogique hors pair, qui rassemble des images exceptionnelles des chorégraphies du monde entier (des danses canaques aux danses de la dynastie Han en passant par les danses des derviches ou la danse indienne Odissi...), des extraits de films d'archives historiques (Mary Wigman dans La Danse de la sorcière, Martha Graham dans Night Journey, ou La Table verte de Kurt Joos...), des extraits de spectacles parmi les plus marquants du xxe siècle. Ce DVD sera une sorte de prélude de ce qui deviendra la meilleure invention de ces dernières années pour une démocratisation de la danse : numeridanse.tv. Ce site, qu'il crée en 2011, est la première plate-forme audiovisuelle en ligne entièrement dédiée à la danse, d'un accès entièrement libre et gratuit.

Nommé chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres en juillet 2011, respecté pour ses qualités humaines, Charles Picq, engagé et visionnaire, nous laisse un précieux héritage.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, « PICQ CHARLES - (1952-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-picq/