LECOCQ CHARLES (1832-1918)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élève de J. F. Halévy au Conservatoire de Paris, Charles Lecocq fut découvert par Offenbach lors d'un concours d'opérettes et fut son véritable successeur. Moins truculent que celui de l'auteur de La Vie parisienne, son style a peut-être plus de finesse, et parfois une véritable musicalité, malgré la trivialité des situations. Les Cent Vierges (1872), Le Petit Duc (1878), La Petite Mademoiselle (1880) connurent de grands succès, tous éclipsés cependant par celui de La Fille de Madame Angot (1872), qui connut cinq cents représentations consécutives et demeure une des opérettes le plus représentées en France. Lecocq a également écrit plus de cent mélodies.

—  Philippe BEAUSSANT

Écrit par :

  • : directeur de l'Institut de musique et danse anciennes de l'Île-de-France, conseiller artistique du Centre de musique baroque de Versailles

Classification


Autres références

«  LECOCQ CHARLES (1832-1918)  » est également traité dans :

MEILHAC HENRI (1831-1897)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 408 mots

Après des études à Louis-le-Grand, Henri Meilhac est employé dans une librairie. Il acquiert vite une réputation d'humoriste doué d'un esprit caustique et d'une imagination quelque peu fantasque, grâce à des dessins et articles parus au Journal pour rire où il collabore de 1852 à 1855 sous le pseudonyme de Talin. En 1855, il débute au théâtre en faisant représenter au Palais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-meilhac/#i_5167

OPÉRETTE

  • Écrit par 
  • Sylvie FÉVRIER
  •  • 2 978 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les épigones »  : […] Un certain nombre de « petits maîtres » vont s'engouffrer à la suite d'Offenbach. Non sans talent, d'ailleurs : ils ont tous une formation classique – d'organiste, en général ; ce qui leur manquera, ce sera surtout le rythme, pas seulement celui de la musique, mais celui de la pièce, et un bon livret : Meilhac et Halévy, les librettistes d'Offenbach, ne se remplacent pas facilement. Edmond Audran, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/operette/#i_5167

Pour citer l’article

Philippe BEAUSSANT, « LECOCQ CHARLES - (1832-1918) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lecocq/