CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Directeur de Charlie Hebdo, Charb fut la première cible des tueurs du 7 janvier 2015. À quarante-sept ans, il était depuis des années le principal auteur des textes et dessins du journal qui étaient dirigés contre les terroristes islamistes.

Charb dans les locaux de Charlie Hebdo

Charb dans les locaux de Charlie Hebdo

photographie

Charb fait partie des jeunes dessinateurs qui, en 1992, font leur entrée à Charlie Hebdo, lorsque le journal est relancé. Il en devient directeur de la publication en 2009. 

Crédits : T. van Houtryve/ VII/ Corbis

Afficher

Né Stéphane Charbonnier le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine, il passe son enfance à Pontoise. Ses études ne sont « ni ennuyeuses ni exaltantes », dira-t-il. Son père est technicien des postes, sa mère secrétaire. Mais son grand-père est d'extrême droite, et c'est à lui que l'adolescent se heurte. Dessinant très tôt, il publie dans le journal de son collège, puis dans des publications locales ou un fanzine, et abandonne sa formation en publicité. Il fait ses débuts professionnels en participant à l'hebdomadaire satirique La Grosse Bertha, fondé en 1991, huit ans après l'arrêt de Charlie Hebdo première version. En 1992, la rédaction éclate : Cabu et Philippe Val relancent alors Charlie Hebdo avec notamment des représentants de la jeune génération, dont Charb.

Il s’y montre un dessinateur et un chroniqueur acerbe. Son humour sans complaisance ne connaît pas de tabou. Si nul ne trouve grâce à ses yeux, Charb veille à rester juste et précis. Rédacteur en chef adjoint, il succède à Philippe Val au poste de rédacteur en chef lorsque ce dernier prend la direction de France Inter. Directeur de publication en 2009, il dirige le journal en trio avec Riss (qui sera blessé dans l'attentat) et Gérard Biard.

Républicain convaincu et athée militant, il est au premier plan dans les attaques contre les intégristes, catholiques comme musulmans : en 2006 quand Charlie Hebdo est, avec France-Soir, le seul journal à republier les « caricatures de Mahomet » parues au Danemark, puis avec des couvertures contre la stupidité intégriste. Des fatwas sont alors lancées contre lui et Cabu, auteur d'une de ces couvertures. Cela lui vaut, aux côtés de Salman Rushdie et de Kurt Westergaard, d’être « recherché mort ou vif pour crimes contre l'islam » par la revue en l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015)  » est également traité dans :

CHARLIE HEBDO

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 1 003 mots
  •  • 5 médias

hebdo se transforme en Siné mensuel en 2011, son concurrent n’en retrouve pas son lectorat pour autant. Philippe Val quitte le journal en 2009, remplacé par Charb en tant que directeur de la publication, tandis que Riss devient directeur de la rédaction. Charlie Hebdo lance son site Internet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-hebdo/#i_56625

TIGNOUS BERNARD VERLHAC dit (1957-2015)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

et Bébés congelés : chiens écrasés, avec Catherine, Riss, Jul, Luz, Charb (2007) ; C’est la faute à la société avec Cabu, Catherine, Charb, Honoré (2008), etc. Il est le seul dessinateur auquel a été décerné deux fois le prix de l’humour vache en 1992 et 1998 par le Centre international de la caricature, du dessin de presse et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tignous/#i_56625

Pour citer l’article

Yves FRÉMION, « CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charb/