Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015)

Charb - crédits : Eric Fougere/ VIP Images/ Corbis Historical/ Getty Images

Charb

Directeur de Charlie Hebdo, Charb fut la première cible des tueurs du 7 janvier 2015. À quarante-sept ans, il était depuis des années le principal auteur des textes et dessins du journal qui étaient dirigés contre les terroristes islamistes.

Né Stéphane Charbonnier le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine, il passe son enfance à Pontoise. Ses études ne sont « ni ennuyeuses ni exaltantes », dira-t-il. Son père est technicien des postes, sa mère secrétaire. Mais son grand-père est d'extrême droite, et c'est à lui que l'adolescent se heurte. Dessinant très tôt, il publie dans le journal de son collège, puis dans des publications locales ou un fanzine, et abandonne sa formation en publicité. Il fait ses débuts professionnels en participant à l'hebdomadaire satirique La Grosse Bertha, fondé en 1991, huit ans après l'arrêt de Charlie Hebdo première version. En 1992, la rédaction éclate : Cabu et Philippe Val relancent alors Charlie Hebdo avec notamment des représentants de la jeune génération, dont Charb.

Il s’y montre un dessinateur et un chroniqueur acerbe. Son humour sans complaisance ne connaît pas de tabou. Si nul ne trouve grâce à ses yeux, Charb veille à rester juste et précis. Rédacteur en chef adjoint, il succède à Philippe Val au poste de rédacteur en chef lorsque ce dernier prend la direction de France Inter. Directeur de publication en 2009, il dirige le journal en trio avec Riss (qui sera blessé dans l'attentat) et Gérard Biard.

Républicain convaincu et athée militant, il est au premier plan dans les attaques contre les intégristes, catholiques comme musulmans : en 2006 quand Charlie Hebdo est, avec France-Soir, le seul journal à republier les « caricatures de Mahomet » parues au Danemark, puis avec des couvertures contre la stupidité intégriste. Des fatwas sont alors lancées contre lui et Cabu, auteur d'une de ces couvertures. Cela lui vaut, aux côtés de Salman Rushdie et de Kurt Westergaard, d’être « recherché mort ou vif pour crimes contre l'islam » par la revue en ligne Inspire, publiée par Al-Qaida dans la péninsule arabique.

En 2011, un attentat incendie les locaux de Charlie Hebdo. Depuis Charb vivait accompagné de deux policiers ; l'un d'eux a été tué à ses côtés. Il prenait ce danger avec humour, mais ne se faisait pour autant aucune illusion sur ses chances d'y survivre longtemps. Il avait fait son choix. « Je n'ai pas peur des représailles. Je n'ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédits. Ça fait sûrement un peu pompeux, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux. »

Pratiquant le dessin politique, il avait publié aussi sept volumes de sa bande dessinée Maurice et Patapon(2005-2013), un seul de son Marcel Keuf le flic (2011) et des recueils à caractère politique (Je suis très tolérant, 1996 ; Attention ça tache, 2004 ; C'est la faute à la société, 2008, puis trois livres contre Nicolas Sarkozy). Il avait participé à la série « J'aime pas », chez Hoëbeke, en choisissant pour thèmes le tabac et la retraite. Il illustrait les livres d'amis, comme La Vie de Mahomet de Zineb El Rhazoui (2013). Ses chroniques étaient reprises en recueils : « Charb n'aime pas les gens » (rubrique de Charlie Hebdo) ou « Les Fatwas de Charb » (créées pour la « Gazette » de Fluide glacial). Il collaborait aussi à L'Humanité,Mon quotidien, Télérama et L'Écho des savanes. En 2007-2008, il avait dessiné en direct pour l'émission T'empêches tout le monde de dormir sur M 6.

Travailleur, bon organisateur, pacifiste, proche des communistes, cet homme doux et tranquille, toujours prêt à l'ironie, portait dans son regard une éternelle mélancolie de jeune homme. Son style très lisible, dans la tradition du « gros nez » ordinairement associé aux gags gentillets, contrastait[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Yves FRÉMION. CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 12/02/2016

Média

Charb - crédits : Eric Fougere/ VIP Images/ Corbis Historical/ Getty Images

Charb

Autres références

  • CHARLIE HEBDO

    • Écrit par
    • 995 mots
    • 4 médias

    Le journal Charlie Hebdo est né de l’interdiction de la publication de Hara-Kiri Hebdo en 1970.

    À la suite des événements de Mai-68, le monde du dessin de presse subit un changement radical. Le dessin d'humour était jusqu’à lors dominé par des publications familiales, à l'esprit conservateur,...

  • TIGNOUS BERNARD VERLHAC dit (1957-2015)

    • Écrit par
    • 949 mots
    • 1 média

    Caricaturiste et dessinateur de presse, Bernard Verlhac est né le 21 août 1957 à Paris, non loin de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). C’est là que ce fils unique grandit au sein d’une famille modeste originaire du Sud-Ouest. Il adoptera par la suite le pseudonyme de Tignous – « petite teigne » en occitan...