CHANT GÉNÉRAL, Pablo NerudaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le jour même de la mort de son père, le 7 mai 1938, Pablo Neruda (1904-1973) commence la rédaction du Chant général du Chili, qu'il intitulera plus tard, en raison de sa dimension continentale, Chant général. La mort de ses parents semble détacher à jamais Neruda du Chili de son enfance, de ce Temuco de la forêt, de la pluie et des chemins de fer que conduisait son père. C'est un nouveau processus créatif, puissant et profond, qui se met en marche et qui engendrera ce qu'on considère aujourd'hui comme l'œuvre majeure du poète chilien.

Pablo Neruda

Pablo Neruda

Photographie

Le poète chilien Pablo Neruda (1904-1973). Il est nommé ambassadeur du Chili à Paris en 1970, et reçoit le prix Nobel de littérature en 1971. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Avec Résidence sur la terre (1933-1935), Neruda avait fait la double expérience de l'éloignement géographique – il est alors amené à occuper un poste diplomatique en Asie du Sud-Est – et de la plongée dans son propre enfer personnel, après avoir publié en 1924 Vingt Poèmes d'amour et une chanson désespérée, qui lui confèrent une renommée qui ne se démentira plus. En 1935, en poste en Espagne, il renforce ses liens avec une pléiade de poètes dont certains seront évoqués avec émotion dans le Chant général : Alberti, García Lorca, Aleixandre, Miguel Hernández. La guerre d'Espagne sera pour lui l'épreuve de la solidarité, qui se cristallise dans Espagne au cœur (1937), publié l'année suivante en français avec une préface d'Aragon. C'est une tout autre image de l'Espagne que véhiculera le Chant général : celle d'une puissance colonisatrice, rapace et impitoyable.

De 1940 à 1945 Neruda est en poste au Mexique ; en 1942, il publie les premiers extraits du Chant général ; en 1943, il fait un voyage au Pérou, où il visite les ruines de Macchu Picchu. Cette visite est à l'origine de « Hauteurs de Macchu Picchu », une des séquences les plus inspirées du Chant général. À la suite de graves divergences politiques avec le nouveau président du Chili, Gabriel González Videla, Neruda entre dans la clandestinité. Il met à profit cette période difficile pour progresser dans la rédaction de son recueil. En février 1949, il réussit à sortir du Chili en traversant la partie austr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  CHANT GÉNÉRAL, Pablo Neruda  » est également traité dans :

NERUDA PABLO (1904-1973)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ, 
  • Marie-Claire ZIMMERMANN
  •  • 3 634 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'épopée de l'Amérique »  : […] Entrepris par le poète au mois de mai 1938, le lendemain de la mort de son père, Le Chant général fut achevé plus de dix ans plus tard. Il se termine par ces mots : Ainsi finit ce livre, je laisse ici mon Chant général écrit dans la persécution, en chantant sous les ailes clandestines de ma patrie.Aujourd'hui 5 février, en cette année1949, au Chili, à Godomarde Chena, quelques mois avant la quara […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude FELL, « CHANT GÉNÉRAL, Pablo Neruda - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-general/