BANDARANAIKE KUMARATUNGA CHANDRIKA (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membre d'une famille politique influente au Sri Lanka, Chandrika Bandaranaike Kumaratunga fut la première femme à présider le pays, de 1994 à 2005.

Née le 29 juin 1945 à Colombo, dans l'île de Ceylan (auj. Sri Lanka), Chandrika Bandaranaike est la fille de deux anciens Premiers ministres. Son père, S.W.R.D. Bandaranaike, fondateur du Parti de la liberté de Sri Lanka (socialiste) dirigea le gouvernement de 1956 jusqu'à son assassinat en 1959. Sa mère, Sirimavo Bandaranaike, prit la direction du parti à la mort de son mari et occupa le poste de Premier ministre de 1960 à 1965, puis de 1970 à 1977. La jeune Chandrika Bandaranaike étudie les sciences politiques, l'économie, le droit et le journalisme à Paris et à Londres. Elle se tourne vers la politique en 1984 et, avec son mari, l'ancienne star de cinéma Vijaya Kumaratunga, contribue à la création du Parti populaire de Sri Lanka. Lorsque son époux est à son tour assassiné en 1988, elle forme l'Alliance socialiste unifiée. Après un séjour à Londres, elle rentre au Sri Lanka au début des années 1990 et, en 1993, forge une coalition de gauche, l'Alliance du peuple.

Lors des élections législatives du 16 août 1994, cette alliance remporte la majorité des sièges du Parlement. Chandrika Bandaranaike Kumaratunga devient Premier ministre du Sri Lanka trois jours plus tard. Elle remporte ensuite une victoire écrasante (environ 60 p. 100 des suffrages) lors de l'élection présidentielle du 9 novembre, arrivant en tête devant Srima Dissanayake, la veuve du candidat du Parti national unifié (P.N.U.), Gamini Dissanayake, tué lors d'un attentat à la bombe deux semaines auparavant. Cinq jours plus tard, Chandrika Kumaratunga nomme sa mère Premier ministre, poste que celle-ci occupe pour la troisième fois. En 1995, elle propose d'amender la Constitution afin de faire du Sri Lanka un État fédéral, dont les districts, y compris ceux qui sont peuplés majoritairement de Tamouls, disposeraient d'une autonom [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  BANDARANAIKE KUMARATUNGA CHANDRIKA (1945- )  » est également traité dans :

BANDARANAIKE SIRIMAVO (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Nira WICKRAMASINGHE
  •  • 621 mots

Sirimavo Ratwatte Dias Bandaranaike est née le 17 avril 1916 à Ratnapura, dans le sud de l'île de Ceylan. À la tête du Parti de la liberté de Sri Lanka (S.L.F.P.), elle devient en 1960 la première femme au monde chef de gouvernement. Elle occupe ce poste jusqu'en 1965 et, de nouveau, de 1970 à 1977 puis de 1994 à 2000. Issue d'une famille cinghalaise aristocratique du Haut Pays, elle épouse en 1 […] Lire la suite

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 644 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le retour au libéralisme économique et la montée du séparatisme tamoul »  : […] En juillet 1977, le S.L.F.P. subit une défaite électorale sans précédent. La gauche s'effondre, perdant toute représentation parlementaire. Le nouveau dirigeant de l'U.N.P., J. R.  Jayawardene, est issu de la classe politique établie, mais il s'est entouré d'hommes nouveaux, comprenant qu'un apport populiste pouvait régénérer son parti. Il inverse aussitôt la stratégie économique poursuivie par M […] Lire la suite

TAMOUL SÉPARATISME, Sri Lanka

  • Écrit par 
  • Nira WICKRAMASINGHE
  • , Universalis
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « Rapprochements (1994-2002) »  : […] En janvier 1995, le gouvernement de Chandrika Bandaranaike Kumaratunga et le L.T.T.E. font une trêve et amorcent des discussions, mais ce dernier rejette les propositions et rompt le cessez-le-feu. Le gouvernement reprend le contrôle de la péninsule de Jaffna en avril 1996. Mais les Tigres, qui disposent de ressources considérables, ne montrent aucun signe de faiblesse et continuent d'attaquer le […] Lire la suite

Les derniers événements

9-14 novembre 1994 Sri Lanka. Élection du Premier ministre Chandrika Kumaratunga à la présidence

Bandaranaike, prête serment comme Premier ministre, poste qu'elle a déjà occupé de 1960 à 1965 et de 1970 à 1977. Chandrika Kumaratunga souhaite réviser la Constitution de 1978, afin de rétablir un système de démocratie parlementaire. Elle et sa mère échangeraient alors leurs fonctions.  […] Lire la suite

16-31 août 1994 Sri Lanka. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives

Chandrika Kumaratunga est la fille de Solomon et Sirima Bandaranaike, qui ont été l'un et l'autre Premier ministre. Le 31, Chandrika Kumaratunga annonce la levée partielle, unilatérale et sans conditions de l'embargo imposé en 1990 au territoire contrôlé par les séparatistes tamouls dans le nord du pays. Cette mesure vise à faciliter les négociations […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BANDARANAIKE KUMARATUNGA CHANDRIKA (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chandrika-bandaranaike-kumaratunga/