ÉVORA CESÁRIA (1941-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La chanteuse capverdienne Cesária Évora naît le 27 août 1941 à Mindelo, sur l'île de São Vicente, au nord-ouest de l'archipel du Cap-Vert, et y passe toute son enfance. Après avoir perdu son père, musicien, à l'âge de sept ans, elle est élevée par sa mère et sa grand-mère. Cesária commence à chanter dès son plus jeune âge et, devenue adulte, se produit régulièrement dans les cafés de sa ville natale. Elle interprète des textes en créole capverdien, souvent accompagnée à la guitare, au piano ou au cavaquinho, petite guitare portugaise à quatre cordes, à l'origine du ukulélé hawaïen. Cesária Évora devient célèbre grâce aux mornas, chansons traditionnelles du Cap-Vert évoquant, sur un ton empreint de tristesse et d'émotion, la longue et difficile histoire de ce pays isolé, frappé par la traite négrière puis par l'émigration. Elle inclut également dans son répertoire des coladeras, au rythme plus enlevé que les mornas. Sa musique fait de multiples adeptes sur l'archipel, mais ne lui apporte pas pour autant la réussite commerciale.

Accablée par des problèmes financiers et personnels, frustrée par les troubles qui suivent la déclaration d'indépendance du Cap-Vert en 1975, Cesária Évora cesse de se produire en public au milieu des années 1970. Elle ne remontera sur scène qu'en 1985, avant de quitter son pays pour rejoindre des musiciens capverdiens installés à Lisbonne. Elle y attire l'attention du producteur français José da Silva, qui la persuade de venir à Paris pour chanter et enregistrer. Avec l'aide de ce dernier, elle soulève en 1988 l'enthousiasme du public français avec l'album La Diva aux pieds nus (surnom lié à son habitude de monter sur scène sans chaussures). La sortie, en 1992, de Miss Perfumado, salué par la critique, lui permet d'accéder à la notoriété dans toute l'Europe et débouchera sur une tournée internationale. Pendant les années 1990 et au début des années 2000, Cesária Évora continue, infatigable, à enregistrer de nouveaux albums et à se produire à travers le monde ent [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« ÉVORA CESÁRIA - (1941-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesaria-evora/