CERVEAU ET ÉMOTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Différentes aires cérébrales pour différentes émotions ?

D’autres modèles ont été influencés par les théories catégorielles selon lesquelles il existe un petit nombre d’émotions de base (peur, joie, tristesse, etc.), chacune dépendant de programmes neuronaux innés et universels au sein de l’espèce humaine, mais dérivés de systèmes motivationnels servant la survie de l’individu et sa reproduction, par conséquent conservés au travers de l’évolution. Ainsi, différentes émotions ont été associées à des « modules » cérébraux spécifiques :

– la peur avec l’amygdale (et ses connexions), une structure cruciale pour le conditionnement aversif pavlovien ;

– la joie avec le noyau accumbens (striatum ventral), où est libérée la dopamine lors de signaux de récompense ; le dégoût avec l’insula où se projettent les informations sensorielles des viscères ;

– la tristesse avec le cortex cingulaire antérieur ventral (subgenual).

Toutefois, si certaines régions jouent en effet un rôle particulier pour des émotions spécifiques, elles semblent par ailleurs intervenir lors d’un grand nombre d’émotions de natures très différentes. Par exemple, l’amygdale est aussi activée par la joie ou la colère, l’insula par la peur ou le plaisir, le striatum par la peur…

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrik VUILLEUMIER, « CERVEAU ET ÉMOTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-emotion/