CAS, grammaire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans les langues flexionnelles, chacune des marques morphologiques, dont l'ensemble est appelé flexion, et qu'on assigne à toute catégorie grammaticale faisant partie du syntagme nominal ou le représentant. Ce phénomène constitue le caractère formel et repérable de la rection, ou ensemble des rapports syntaxiques des éléments d'une construction, dont les cas contribuent à marquer la structure, ou en sont parfois même les seuls indices (notamment quand il s'agit de langue où l'ordre n'est pas contraignant).

Au système très riche et très complexe des cas (le sanskrit en compte 8, le latin 6, le grec 4, l'ancien français 2, l'oblique et le direct), le changement linguistique substitue un système généralisé de prépositions et d'ordre des morphèmes. Beaucoup de langues conservent néanmoins des traces de flexion dans le paradigme des pronoms personnels. Parfois enfin, comme en allemand (4 cas), les prépositions coexistent avec la déclinaison. Quant aux quinze cas du finlandais, on est en droit de se demander s'il n'est pas possible de les assimiler à une série de postpositions amalgamées au radical.

—  Nicole QUENTIN-MAURER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CAS, grammaire  » est également traité dans :

ABLATIF

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 358 mots

Dans les langues à flexion, l'ablatif est une forme marquée dont les valeurs syntaxiques sont diverses. Les grammairiens de l'Antiquité lui avaient donné ce nom issu du radical latin qui signifie « ôter » dans la mesure où ils étaient sensibles à l'un de ses principaux rôles, celui de désigner une opération d'extraction ; des emplois souvent voisins, sémantiquement, rappellent cette fonction essen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ablatif/#i_9779

ABLATIF ABSOLU

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 90 mots

En grammaire latine, on désigne ainsi une façon de subordonner une détermination circonstancielle de valeur logique diverse (cause, condition, temps, concession, etc.). L'énoncé de base y est alors transformé en un couple de syntagmes (nominal et prédicatif), porteur des marques flexionnelles de l'ablatif. Le verbe y prend la forme participale, et il est effacé lorsqu'il se présenterait sous l'asp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ablatif-absolu/#i_9779

ACCUSATIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 108 mots

Dans une langue à flexion, l'accusatif est le cas qui s'oppose de façon minimale au nominatif : alors que celui-ci renvoie à l'origine du procès, l'accusatif exprime la position syntaxique du deuxième argument de la fonction verbe, lorsqu'il s'agit d'un transitif. L'emploi s'en est étendu à des prépositionnels aux diverses valeurs logiques et même à certains arguments circonstanciels avec le degré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accusatif-grammaire/#i_9779

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le nom »  : […] Il est le plus souvent soumis à la flexion, avec un nombre de cas variant de deux à plusieurs dizaines. Les langues du N.O. sont à cet égard moins riches : l'abkhaze et l'abaza ont perdu la déclinaison, le tcherkesse et l'oubykh n'ont que deux cas : le cas « direct », sans désinence, et le cas « oblique », marqué par un suffixe. En C.S., il y a de cinq à sept cas, plus des post-positions locales. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_9779

DATIF

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 178 mots

Dans le système de déclinaison des langues flexionnelles, le datif est un des cas masqués ; ce mot créé pour les grammairiens anciens (du latin dare  : « donner ») rappelle par son origine une des valeurs essentielles du cas, mais non la seule. Comme actant du procès, le groupe au datif exprime dans l'intérêt ou au détriment de qui s'effectue le procès ; mais aussi les liens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datif/#i_9779

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une langue colorée et harmonieuse »  : […] Le lexique de l'ancien français, en harmonie avec la société médiévale, est dans l'ensemble concret et technique, c'est-à-dire tourné vers les réalités rurales ou guerrières et la vie pratique ; d'autre part, le système féodal et le monde courtois font naître un vocabulaire indiquant des rapports hiérarchiques ou aristocratiques complexes. À partir d'un fonds primitif provenant du roman commun, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_9779

GÉNITIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 229 mots

Cas de la flexion dont le nom provient du fait qu'il permet d'identifier de façon certaine ( casus genitivus , cas qui engendre) la base morphologique du thème. Le génitif est donc le seul cas à ne pas englober sous sa dénomination l'indication des fonctions syntaxiques qu'il assume par rapport au reste de la phrase. Celles-ci dépendent d'ailleurs beaucoup de la totalité du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genitif-grammaire/#i_9779

INSTRUMENTAL, grammaire

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 108 mots

En linguistique, le terme instrumental caractérise la valeur sémantique attribuée à l'un des rapports possibles (traditionnellement, l'expression du moyen) entre le procès et un syntagme nominal, généralement prépositionnel. Dans les langues flexionnelles, ce rapport s'exprime le plus souvent par l'ablatif, lorsqu'il existe (cas du latin), ou par le datif (cas du grec, de l'allemand) ; dans quelqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instrumental-grammaire/#i_9779

LOCATIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 91 mots

Cas de la déclinaison qu'on trouve dans quelques langues indo-européennes, et qui, dans les langues classiques, n'existe plus que sous forme de traces, pour exprimer la localisation du procès : seule une série sémantiquement et morphologiquement caractérisée (en latin, les noms de villes en a ou en um , par exemple) ainsi que quelques mots isolés ont con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/locatif-grammaire/#i_9779

MORPHOLOGIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 323 mots

Au sens étroit, la morphologie est la partie de la grammaire qui s'occupe de la formation des mots par adjonction d'affixes à des thèmes. En ce sens, morphologie s'oppose essentiellement à syntaxe, ce dernier champ étant l'étude des rapports entre les éléments de la phrase. Ainsi, l'étude des cas en latin se prête aux deux points de vue : l'un, descriptif, celui des paradigmes des différentes décl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie-linguistique/#i_9779

NOMINATIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 154 mots

Cas du groupe nominal sujet dans les langues à flexion. Bien que, dans les langues européennes, il soit porteur d'une marque morphologique, du reste souvent caduque, on peut parler, à propos du nominatif, de cas non marqué, dans la mesure où il affecte le thème, indispensable à tout jugement assertif bien formé (lorsque du moins il n'est pas représenté sous la forme zéro). C'est également la raiso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominatif-grammaire/#i_9779

VOCATIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 92 mots

Cas marqué dans certaines langues flexionnelles, le vocatif s'oppose au nominatif dont il représente le thème nu, qui peut être allongé d'une voyelle. Syntaxiquement, son rôle est de dénoter l'interpellatif, terme détaché du procès, qu'on s'attend donc, par définition, à rencontrer à la deuxième personne. Dans quelques langues, le vocatif est volontiers assorti d'une particule de renforcement, ono […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vocatif-grammaire/#i_9779

Pour citer l’article

Nicole QUENTIN-MAURER, « CAS, grammaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cas-grammaire/