ABLATIF ABSOLU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En grammaire latine, on désigne ainsi une façon de subordonner une détermination circonstancielle de valeur logique diverse (cause, condition, temps, concession, etc.). L'énoncé de base y est alors transformé en un couple de syntagmes (nominal et prédicatif), porteur des marques flexionnelles de l'ablatif. Le verbe y prend la forme participale, et il est effacé lorsqu'il se présenterait sous l'aspect concomitant de la copule être (Cicerone consule : « pendant le consulat de Cicéron »).

—  Nicole QUENTIN-MAURER

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ABLATIF ABSOLU  » est également traité dans :

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La langue

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 2 737 mots

Dans le chapitre « La syntaxe »  : […] Les libertés de l'ordre des mots constituent le trait le plus notable du système de la syntaxe : mobilité du verbe à l'intérieur de la proposition ; sujet, compléments de toute nature se disposant dans un ordre à peu près quelconque ; possibilité, dans les groupes nominaux, de séparer les appartenants syntaxiques (nom et adjectif, nom et complément de nom, antécédent et relatif). Cette mobilité, r […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicole QUENTIN-MAURER, « ABLATIF ABSOLU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ablatif-absolu/