BROWN CARTER (1923-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux cent soixante-dix romans publiés durant son existence, dont plus de cent cinquante policiers traduits en français, voilà qui fait de Carter Brown l'auteur le plus prolifique de la Série noire, cette célèbre collection créée chez Gallimard par Marcel Duhamel au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Carter Brown, de son vrai nom Alan Geoffrey Yates, naquit à Londres le 1er août 1923. Il fut d'abord preneur de son à la British Gaumont, puis à vingt-cinq ans émigra en Australie où il exerça divers métiers (vendeur, agent de relations publiques...). Auteur de quelques « westerns » et récits de science-fiction, il se consacra à partir de 1953 au roman policier, et se fixa à Sydney. C'est en 1959 que parut dans la Série noire un premier roman, À pâlir la nuit. À partir de Zelda la Douce, qui date de 1974, il fut publié uniquement dans la collection Carré noir, petite sœur de la Série noire consacrée à la réédition de certains de ses textes. Contrairement à ce principe, la plupart des livres de Carter Brown furent des inédits. Le dernier roman de Carter Brown, Faisans à foison, parut en septembre 1984. Victime d'une crise cardiaque, l'écrivain devait décéder le 5 mai 1985 à Sydney.

Jusqu'à sa disparition, le succès de Carter Brown fut indéniable, avec ses cinquante-cinq millions d'exemplaires traduits en quatorze langues et diffusés dans vingt-trois pays. La recette de cette réussite commerciale est relativement simple : comme certaines séries de télévision, les livres de Carter Brown sont bâtis selon des scénarios répétitifs, et les enquêtes qui s'y déroulent se nourrissent d'ingrédients réutilisés d'un roman à l'autre. Whisky et « petites pépées » sont au rendez-vous, ainsi que des scènes érotiques qui occupent une place grandissante. On retrouve régulièrement des personnages à la maigre consistance : le détective Johnny Rio et son assistante Ma [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : documentaliste de presse à la Société générale de presse, rédacteur en chef de la revue Asphalte

Classification


Autres références

«  BROWN CARTER (1923-1985)  » est également traité dans :

SÉRIE NOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 643 mots

Célèbre collection policière lancée en 1945 par la maison d'édition Gallimard et créée par Marcel Duhamel. Sous ce nom générique (dû à Jacques Prévert) ont été publiés plus de deux mille titres, qu'on peut rattacher au thriller, mais qui se répartissent selon un éventail très vaste : de la bouffonnerie ( Fantasia chez les ploucs , de Charles Williams) à la noirceur la plus absolue ( 1 275 Âmes , d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serie-noire/#i_87724

Pour citer l’article

Hervé DELOUCHE, « BROWN CARTER - (1923-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carter-brown/