RODGERS CAROLYN M. (1940-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète, enseignante, critique et éditrice américaine, Carolyn M. Rodgers fut une figure de proue du Black Arts Movement durant les années 1960-1970.

Née le 14 décembre 1940 à Chicago, Carolyn Marie Rodgers grandit dans le quartier de Bronzeville de sa ville natale et fréquente brièvement l'université de l'Illinois, où elle signe ses premiers poèmes. Tandis qu'elle travaille comme assistante sociale à Chicago, elle participe à des ateliers d'écriture soutenus par Gwendolyn Brooks, poète des années 1930 et 1940, et par l'Organization of Black American Culture, qui l'introduit au Black Arts Movement naissant. En 1967, Carolyn Rodgers fonde, avec Don L. Lee (qui adoptera par la suite le nom Haki R. Madhubuti) et Jewel C. Latimore (qui se fera ensuite appeler Johari Amini), la maison d'édition Third World Press, destinée à publier des œuvres littéraires noires américaines. L'année suivante, l'entreprise publie le premier volume de poésie de sa fondatrice, Paper Soul. Ce recueil en vers libre se distingue par son usage de la langue parlée noire. S'y ajoute le recours à un langage obscène exprimant violemment l'identité de la femme noire américaine à une époque d'agitation sociale révolutionnaire. Carolyn Rodgers publie ensuite Songs of a Black Bird (1969), recueil de poèmes qui reprend cette thématique tout en se penchant plus ouvertement sur sa propre quête d'expression.

Avec how i got ovah : New and Selected Poems (1975), Carolyn Rodgers s'éloigne de la véhémence qui caractérise ses premiers ouvrages. Place est faite à une réflexion sur l'amour, la famille et la religion, souvent nourrie par une perspective autobiographique. Le livre fera partie de la sélection finale du National Book Award. The Heart as Ever Green : Poems (1978) apporte une nouvelle nuance au style poétique de Carolyn Rodgers tout en explorant des thèmes tels que le féminisme et l'autodétermination. À la fin des années 1970, l'auteur crée sa propre société d'édition, Eden Press, où elle publie plusieurs autres recueils de poésie, dont Finite Forms : Poems (1985), Morning Glory (1989) et We're Only Human (1994).

Tout au long de sa carrière, Carolyn Rodgers signe également des nouvelles et des essais ; en 1982, Love, sa pièce de théâtre, est produite dans un théâtre près de Broadway. Diplômée de l'université Roosevelt à Chicago et de l'université de Chicago, l'écrivain enseigne la littérature et l'écriture dans diverses institutions, parmi lesquelles le Columbia College et le Harold Washington College, tous deux situés dans sa ville natale, où elle s'éteint le 2 avril 2010.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RODGERS CAROLYN M. - (1940-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carolyn-m-rodgers/