WASHINGTON HAROLD (1922-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Harold Washington a symbolisé l'arrivée des Noirs au premier rang de la scène politique des États-Unis. En devenant en 1983 maire de Chicago, il témoignait de leur importance dans le débat politique ; en le restant en 1987, il démontrait leur compétence. Depuis cette première élection, un autre Noir, Tom Bradley, est devenu maire de Los Angeles, Jesse Jackson a pu prétendre sans ridicule participer à la bataille présidentielle, enfin Barack Obama a pu conquérir la présidence du pays.

Il n'y a rien, pourtant, chez Harold Washington, de la puissance messianique d'un Martin Luther King. Son pouvoir, il l'a patiemment obtenu par une parfaite maîtrise de ce que l'on appelle « les jeux politiciens ». En d'autres termes, il était plus pragmatique que visionnaire.

Il naît le 15 avril 1922 dans une famille de onze enfants. Son père Roy, pasteur méthodiste, est un juriste très au fait des enjeux politiques locaux auxquels il participe. Harold va à l'école à Chicago. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert dans le rang. À son retour du Pacifique, il reprend ses études et obtient un diplôme de science politique à la Roosevelt University ainsi qu'une licence en droit à la Northwestern University, avec de très bonnes notes. Il commence alors une carrière qui ne l'éloignera guère des rives du Michigan, en devenant assistant du conseil municipal de Chicago, de 1954 à 1958, puis arbitre de l'Illinois Industrial Commission de 1960 à 1964. Cette dernière année, il est élu à la Chambre des représentants de l'État. Il y siégera de 1965 à 1976, avant de passer au Sénat de l'Illinois où il restera jusqu'en 1980. Cette ascension de l'échelle politique locale ne s'est pas faite sans accrocs. En 1970, la Cour suprême de l'Illinois l'a suspendu pour un an dans l'exercice de sa profession d'avocat pour avoir fait preuve de négligence dans des affaires dont il était responsable. Un an plus tard, il était poursuivi pour avoir omis de déclarer ses revenus entre 1964 et 1968 ; il ne contesta pas les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Hervé KEMPF, « WASHINGTON HAROLD - (1922-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-washington/