WILLIAMS CAMILLA (1919-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La soprano lyrique américaine Camilla Williams fut la première chanteuse noire à intégrer formellement une importante compagnie d'opéra américaine, en faisant ses débuts au New York City Opera en 1946, dans le rôle de Cio-Cio-San (Madame Butterfly de Puccini). (En 1933, la soprano Caterina Jarboro avait été la première femme noire à se produire avec une grande compagnie d'opéra, interprétant le rôle-titre d'Aïda de Verdi avec la Chicago Grand Opera Company.)

Camilla Williams

Camilla Williams

photographie

La soprano américaine Camilla Williams (1919-2012), en 1946, année de ses débuts au New York City Opera. Portrait de Carl Van Vechten. 

Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

Afficher

Camilla Ella Williams naît dans une famille de chanteurs, le 18 octobre 1919 à Danville (Virginie). En 1941, elle obtient un diplôme d'enseignement musical au Virginia State College for Negroes (auj. Virginia State University) avant de se lancer dans une brève carrière d'enseignante. Grâce aux fonds réunis par d'anciens étudiants de son alma mater, elle part l'année suivante étudier l'art lyrique à Philadelphie auprès de Marion Szekely-Freschl, professeur à la Juilliard School. Camilla Williams obtient une bourse en 1943 et entame rapidement une tournée de concerts, au terme de laquelle la soprano Geraldine Farrar devient son mentor. Engagée au New York City Opera, elle y interprète les rôles de Nedda (Paillasse de Leoncavallo), Mimi (La Bohème de Puccini) et Aïda. Pendant des années, elle reste cependant dans l'ombre de la contralto Marian Anderson, artiste très en vue que l'association conservatrice Daughters of the American Revolution (« Les Filles de la révolution américaine ») avait empêchée d'entrer au Constitution Hall de Washington pour y chanter en 1939. Camilla Williams donne cependant des représentations à la Maison-Blanche et des récitals accompagnés par l'Orchestre de Philadelphie et l'Orchestre philharmonique de New York, puis commence une carrière internationale dans les années 1950. Le 28 août 1963, cette militante en faveur des droits civiques remplace à la dernière minute Marian Anderson et chante, au pied du Lincoln Memorial de Washington, l'hymne national américain The Star-Spangled Banner avant que Martin Luther King entame son discours historique « I Have a Dream ».

La diva met fin à sa carrière lyrique en 1971. Après avoir transmis son art pendant des années dans divers établissements supérieurs, elle prend sa retraite en 1997. Elle publie son autobiographie, The Life of Camilla Williams, African American Classical Singer and Opera Diva, en 2011 et meurt peu après, le 29 janvier 2012 à Bloomington (Indiana).

—  Karen SPARKS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « WILLIAMS CAMILLA - (1919-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/camilla-williams/