CAHOKIA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec sa centaine de grands monticules de terre, dont le plus imposant, Monks Mound, atteint une hauteur de 30 mètres, et une superficie totale estimée à plus de 10 kilomètres carrés, Cahokia, située près de Saint Louis, dans le sud-ouest de l'Illinois, a souvent été considéré comme une véritable ville, la plus importante des États-Unis avant l'installation des colons. De là à en faire la capitale d'un État dont l'influence aurait couvert une vaste étendue du bassin du Mississippi, il n'y a qu'un pas que beaucoup n'ont pas hésité à franchir.

Les bâtisseurs de monticules

Durant tout le xixe siècle, la querelle sur l'identité des « bâtisseurs de monticules » a fait rage aux États-Unis, dépassant le simple cadre scientifique pour atteindre de multiples composantes de la société. L'ancien président des États-Unis lui-même, Thomas Jefferson, n'est-il pas considéré comme l'un des pionniers de l'archéologie pour avoir pratiqué, sur ses terres, l'une des premières fouilles jugées scientifiques, destinées à connaître le contenu d'un monticule ? Le débat est d'importance, puisque ces milliers de tertres funéraires ou rituels, qui se répartissent des Grands Lacs à la Louisiane, se trouvent sur la route de l'Ouest, sur des terres riches et fertiles. Ils constituent un obstacle à la colonisation et à la mise en valeur du territoire. Des milliers d'entre eux disparaissent sous l'action de la charrue, voire comme ballast pour les voies ferrées.

Mais qui sont les constructeurs de ces monticules, aux formes parfois surprenantes, et aux dimensions gigantesques ? Le Great Serpent Mound, à Adena dans l'Ohio, qui représente un serpent ondulant, atteint une longueur de près de 400 mètres. D'autres alignements montrent des processions d'animaux. Parmi les chercheurs et les curieux de l'époque, le débat oppose surtout les tenants de multiples hypothèses tout aussi surprenantes les unes que les autres. On attribue ainsi les mounds aux Vikings, aux Irlandais, voire aux Toltèques mésoaméricains. En aucun cas, sauf pour une poignée d'entre eux, il ne sem [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CAHOKIA  » est également traité dans :

PRODUCTEURS DE L'EST, Amérique du Nord

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 2 269 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les cultures mississippiennes du Sylvicole supérieur (± 1300 B.P.-450 B.P.) »  : […] Après avoir cherché dans l'Ancien Monde, puis au Mexique, l'origine des cultures mississippiennes , une évolution locale à partir d'un fond hopewellien est aujourd'hui assez généralement admise. Disposés autour de grandes places, les tumulus à plate-forme, surmontés de temples et de résidences de la classe dirigeante, ont une allure très méso-américaine, tout comme certains motifs décoratifs et sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteurs-de-l-est-amerique-du-nord/#i_46031

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric TALADOIRE, « CAHOKIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cahokia/