CAHOKIA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La cité de Cahokia

Le site de Cahokia a été largement préservé. Sa partie centrale se trouve dans un Parc national. Localisé dans la plaine inondable du bassin du Mississippi, le site connaît son apogée entre les xie et xive siècles de notre ère, durant la Mississippian Period. Occupé depuis 700, ce serait, vers l'an 1000, d'après les éléments actuellement disponibles, le plus grand site préhistorique des États-Unis. C'est surtout l'un des plus structurés, avec une répartition spatiale des édifices qui montre une certaine planification. Au cœur du site se trouve naturellement le monticule principal, Monks Mound, précédé d'une grande place nivelée. D'autres monticules majeurs l'entourent et les fouilles ont permis d'identifier, pour certains, la présence de sépultures. D'autres devaient être consacrés à des cérémonies publiques, ou des rituels associés à l'élite dirigeante du site. Mais les données qui permettent d'inférer ces activités sont peu nombreuses, et en tout cas insuffisantes pour les identifier. Tardivement dans l'histoire du site, cet ensemble a été clôturé par l'érection d'une palissade en bois qui englobe environ 80 hectares. La construction de cet enclos pourrait suggérer un état d'insécurité, ou une diminution de la puissance des occupants du site. Les autres monticules et de nombreuses habitations se répartissent le long de deux axes perpendiculaires, orientés du nord au sud et d'est en ouest, qui se croisent à l'emplacement de Monks Mound. Les fouilles pratiquées dans la région depuis deux siècles ont mis au jour près de 450 habitations, dispersées dans les régions voisines. Il s'agit de petites constructions rectangulaires, isolées, ou regroupées en hameaux, le plus souvent sur des hauteurs ou des élévations de terrain. La localisation du site, au cœur de la plaine inondable du Mississippi, entraîne en effet l'existence de grandes zones inondables, peu propices à l'établissement. Chacune de ces maisons aurait abrité une famille de cinq à six personnes, mais il n'est pas certain que toutes soient des habitations. On a pu identifier, entre autres, d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CAHOKIA  » est également traité dans :

PRODUCTEURS DE L'EST, Amérique du Nord

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 2 269 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les cultures mississippiennes du Sylvicole supérieur (± 1300 B.P.-450 B.P.) »  : […] Après avoir cherché dans l'Ancien Monde, puis au Mexique, l'origine des cultures mississippiennes , une évolution locale à partir d'un fond hopewellien est aujourd'hui assez généralement admise. Disposés autour de grandes places, les tumulus à plate-forme, surmontés de temples et de résidences de la classe dirigeante, ont une allure très méso-américaine, tout comme certains motifs décoratifs et sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteurs-de-l-est-amerique-du-nord/#i_46031

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric TALADOIRE, « CAHOKIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cahokia/