LEWIS C. S. (1898-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C. S. Lewis est avant tout connu en France comme l'auteur des Chroniques de Narnia et comme l'ami de J. R. R. Tolkien. La fantasy moderne est directement issue d'un pari littéraire entre les deux amis : Tolkien se chargerait d'un voyage dans le temps, Lewis d'un voyage dans l'espace. Mais Lewis n'est pas l'homme d'un seul livre. Chercheur érudit dont les ouvrages font encore partie du curriculum universitaire, lecteur vorace à la culture encyclopédique, écrivain populaire d'une trentaine de best-sellers, il a également laissé une empreinte durable dans la théologie, notamment à travers ses émissions radiophoniques, fort écoutées pendant la Seconde Guerre mondiale. L'homme a donné naissance à un culte étonnant, certains milieux chrétiens lui portant, au prix de simplifications, une vénération normalement réservée aux saints.

Né à Belfast le 29 novembre 1898, Clive Staples Lewis, dit Jack, a grandi avec son frère aîné Warren sur le sol anglais. C'est avec celui-ci qu'il produit ses premières tentatives littéraires, déjà dans le domaine du merveilleux. Il fait d'emblée l'expérience mystique de la « joie », « histoire centrale » de sa vie jusqu'à son mariage tardif avec Joy Davidman en 1956. L'arrivée en Angleterre (1911) coïncide avec la perte de la foi. Il obtient une bourse pour entrer à Oxford (1917). Mais, appelé sous les drapeaux, il part directement en France où il est blessé en avril 1918. Les poèmes écrits dans les tranchées, expression d'un désespoir métaphysique, sont publiés en recueil (Spirits in Bondage, 1919). À son retour, il reprend ses études et est élu en 1925 fellow (membre) du Magdalen College (Oxford) où il restera jusqu'à son élection, en 1954, à la chaire de littérature anglaise du Moyen Âge et de la Renaissance, nouvellement créée pour lui, à l'université de Cambridge. Si l'essentiel des publications scientifiques porte sur sa période de prédilec [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en littérature comparée à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Anne Isabelle FRANÇOIS, « LEWIS C. S. - (1898-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/c-s-lewis/