CRABBE BUSTER (1908-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En remportant le 400 mètres nage libre aux jeux Olympiques de 1932, l'Américain « Buster » Crabbe fut le seul à briser l'hégémonie japonaise dans les compétitions masculines de natation durant ces Jeux de Los Angeles (les Japonais remportèrent les cinq autres épreuves). Par la suite, il fit une longue carrière cinématographique.

Né le 7 février 1908 à Oakland (Californie), Clarence Lindon Crabbe grandit à Hawaii. Il étudie à l'université de Californie du Sud, où il intègre l'équipe de natation. Il réussit quelques jolies performances dans les épreuves de demi-fond, ce qui lui vaut d'être sélectionné dans l'équipe des États-Unis pour participer aux jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928. Aux Pays-Bas, il obtient la médaille de bronze dans le 1 500 mètres remporté par le Suédois Arne Borg, puis se classe quatrième du 400 mètres. Il progresse et, en 1931, il est considéré comme le meilleur nageur américain. En 1932, aux jeux Olympiques de Los Angeles, les compétitions de natation masculines sont largement dominées par les Japonais, soumis à des méthodes d'entraînement très rigoureuses, qui multiplient les exploits. Dans le 400 mètres nage libre, bien que le Français Jean Taris détienne le record du monde (4 min 47 s), chacun pense que les Nippons, qui se sont tous les trois qualifiés pour la finale (Takashi Yokoyama réalisant le meilleur temps), vont encore s'imposer. Mais le déroulement de la course déconcerte les Japonais : Jean Taris part très vite et ne faiblit pas, seul « Buster » Crabbe tentant de suivre son rythme ; à 50 mètres du but, dans le dernier virage, Crabbe rejoint Taris, mais le Français résiste ; l'enlevage est haletant et « Buster » Crabbe devance Jean Taris d'une main (4 min 48,4 s, contre 4 min 48,5 s), alors que les Japonais, qui ont produit leur effort trop tard, sont battus, Tsutomu Oyokota devant se contenter de la médaille de bronze, assez loin des deux protagonistes (4 min 52,3 s).

« Buster » Crabbe met alors un terme à sa carrière de nageur, durant laquelle il a établi seize records du monde, pour emprunter une nouvelle voie. À ce moment, Johnny Weissmuller, le prestigieux champion olympique de 1924 et 1928, connaît le succès au cinéma en interprétant le rôle de Tarzan ; s'inspirant de cet exemple, les producteurs hollywoodiens proposent un contrat d'acteur à Crabbe. Comme son aîné, il commence par incarner Tarzan sur le grand écran (Tarzan l'intrépide, 1933), puis il connaît le succès en interprétant notamment le rôle-titre des séries cinématographiques Flash Gordon et Buck Rogers. « Buster » Crabbe tournera dans plus de cent soixante-dix films. Il apparaît également à la télévision, publie des manuels de culture physique et achète une florissante société construisant des piscines. Il s'éteint le 23 avril 1983 à Scottsdale (Arizona).

« Buster » Crabbe dans Flash Gordon

Photographie : « Buster » Crabbe dans Flash Gordon

« Buster » Crabbe, champion olympique du 400 mètres nage libre en 1932, figure parmi les rares sportifs qui ont réussi à faire vraiment carrière au cinéma. Dès 1936, il devient Flash Gordon sur le grand écran. 

Crédits : Universal Pictures

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« CRABBE BUSTER - (1908-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/buster-crabbe/