BUSTAMANTE L'INCA CALIXTO CONCOLORCORVO dit (1715 env.-apr. 1778)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fonctionnaire aux Indes, l'Espagnol Concolorcorvo fait en 1771-1773, comme « visiteur » des postes, un voyage d'inspection sur la grande route muletière Buenos Aires-Córdoba-Tucumán-Salta-Potosi-La Plata (l'actuelle Sucre)-Cuzco-Lima et publie clandestinement vers 1775 le Lazarillo de ciegos caminantes desde Buenos Aires hasta Lima (Itinéraire de Buenos Aires à Lima à l'usage des voyageurs inexpérimentés) sous le nom de Calixto Bustamante Carlos Inca, un Indien, ou métis, qui a été son secrétaire et qui passera longtemps pour le véritable auteur. Il y ajoute le surnom Concolorcorvo « de la couleur du corbeau ») et une fausse indication de lieu et date : Gijón, 1773. Le livre est un dialogue entre l'inspecteur et l'« Inca » : tantôt précision technique, tantôt commentaire alerte et humoristique sur les mœurs locales. L'auteur défend résolument la colonisation espagnole et il est très injuste à l'égard des Indiens, mais il dénonce parfois de façon acide la corruption de ses compatriotes. Chose notable, il se place du côté des créoles dans leur éternel conflit avec les péninsulaires et se fait l'avocat du métissage.

—  Marie-Cécile BÉNASSY

Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, maître assistant à l'Institut des hautes études d'Amérique latine, Paris

Classification


Autres références

«  BUSTAMANTE L'INCA CALIXTO CONCOLORCORVO dit (1715 env.-apr. 1778)  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les prodromes de l'Indépendance »  : […] En dépit de l'Inquisition et de toutes les précautions prises par les pouvoirs pour maintenir les esprits dans les bornes de l'orthodoxie religieuse et politique, les « lumières » du xviii e  siècle firent leur chemin de l'Europe jusqu'au Nouveau Monde. L'encyclopédisme français et espagnol, le libéralisme anglais, l'« exécrable délire de la curiosité », selon l'expression d'un inquisiteur général […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Cécile BÉNASSY, « BUSTAMANTE L'INCA CALIXTO CONCOLORCORVO dit (1715 env.-apr. 1778) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bustamante-l-inca/