BUKA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petite île (56 km sur 14 km) de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Buka fait partie de l'archipel des îles Salomon. Elle comporte une chaîne d'origine volcanique qui culmine à 498 mètres. Sur la côte est, des collines ont été découpées dans des calcaires coralliens soulevés. L'île est entourée par un récif-barrière et de nombreux îlots. De climat équatorial, elle est presque entièrement recouverte par la forêt dense, mais quelques plantations, surtout de cocotiers, ont été créées sur des sols fertiles. Le principal port, Queen Carola Harbour, est situé sur la côte occidentale.

Buka a été visitée en 1767 par un navigateur britannique, Philip Carteret, qui l'a nommée Winchelsea. Placée sous protectorat allemand en 1885, l'île est restée sous cette administration en vertu d'un accord germano-américano-britannique conclu à la fin du xixe siècle. Prise par les troupes australiennes en 1914 et placée sous mandat australien en 1920, elle est occupée par les Japonais de 1942 à 1945, puis incluse dans le territoire sous tutelle de la Nouvelle-Guinée après la Seconde Guerre mondiale. Elle devient une partie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée quand ce pays accède à l'indépendance en 1975. Buka, l'île de Bougainville et plusieurs autres petites îles constituent alors la province de North Solomon, qui sera rebaptisée province de Bougainville en 1997.

En 1988 est apparu un mouvement sécessionniste à Bougainville, qui proclame l'indépendance de l'île en 1990. Au cours de la décennie suivante, les deux îles sont le théâtre d'affrontements violents avec l'armée. En 2001, un accord de paix est signé et, en 2005, Bougainville et Buka, ainsi que plusieurs îles voisines, deviennent officiellement une région autonome, dont Buka est le centre administratif.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BUKA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/buka/