Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SCHULBERG BUDD (1914-2009)

  • Article mis en ligne le
  • Écrit par

Romancier, scénariste et journaliste américain, Budd Schulberg connut le succès dès son premier roman, What Makes Sammy Run ? (1941, Qu'est-ce qui fait courir Sammy ?), dans lequel, à travers l'ascension sociale d'un scénariste peu scrupuleux, il brossait un portrait au vitriol de Hollywood et de ses jeux de pouvoir. Le livre fit scandale. Schulberg fut par ailleurs récompensé en 1954 pour le scénario du désormais classique On the Waterfront (Sur les quais), adaptation de son roman homonyme portée à l'écran par Elia Kazan et couronnée par huit oscars.

Fils du producteur Benjamin Percival (« B. P. ») Schulberg, Seymour Wilson Schulberg naît le 27 mars 1914 à New York et grandit à Hollywood. Après avoir terminé en 1936 ses études au Dartmouth College de Hanover, dans le New Hampshire, le jeune Budd Schulberg devient lecteur de scénarii, puis scénariste. Il commence à écrire et à publier des nouvelles et entre au Parti communiste. Il rompt cependant avec cette organisation en 1939, lorsque celle-ci insiste pour que What Makes Sammy Run ? reflète l'orthodoxie marxiste. Pendant la Seconde Guerre mondiale et après le conflit, Budd Schulberg sert comme officier dans la marine et comme agent de l'Office of Strategic Services (l'O.S.S., qui deviendra la C.I.A.). Il est décoré par l'armée pour avoir recueilli des preuves visuelles des crimes de guerre nazis en vue du procès de Nuremberg. En 1947 paraît son deuxième roman, The Harder They Fall (Plus dure sera la chute), fiction qui décrit la corruption dans le milieu de la boxe professionnelle, et qui fera l'objet d'une adaptation au cinéma par Mark Robson, avec Humphrey Bogart dans le rôle principal (1956). En 1950, The Disenchanted (Le Désenchanté) lui vaut le prix décerné par l'American Library pour les ouvrages de fiction. Il sera également le scénariste de A Face in the crowd (Un homme dans la foule, E. Kazan, 1957) et de Wind across the Everglades (La Forêt enchantée, N. Ray, 1958).

Lorsque la Commission des activités antiaméricaines (H.U.A.C.) lance en 1951 une seconde « chasse aux sorcières » à Hollywood, Budd Schulberg est amené à comparaître. Il reconnaît avoir brièvement appartenu au Parti communiste et donne les noms de plusieurs collègues « compagnons de route ». Après les émeutes raciales survenues en 1965 dans le quartier de Watts, à Los Angeles, il participe à la création de l'atelier d'écriture Douglass House dans cette banlieue noire. En 1971, il fonde par ailleurs le Frederick Douglass Creative Arts Center de New York. Budd Schulberg meurt le 5 août 2009 à Westhampton Beach, dans l'État de New York.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. SCHULBERG BUDD (1914-2009) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le