BRISACH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il existe actuellement, sous ce nom, deux villes : l'une en Allemagne, l'autre en France. Vieux-Brisach, en Bade-Wurtemberg (en allemand Breisach tout court), était à l'origine une forteresse ; elle est citée par Jules César comme une place-forte des Séquanes prise par Arioviste. Ville libre, elle est disputée entre l'Empire et la maison d'Autriche. Elle est, au xve siècle, occupée pendant quatre ans par Charles le Téméraire. Pendant la guerre de Trente Ans, elle tombe au pouvoir de Bernard de Saxe-Weimar, puis, après sa mort, passe à la France à qui elle reste par la paix de Westphalie. Louis XIV doit la rendre par la paix de Ryswick en 1697. C'est alors qu'il fait construire, sur les plans de Vauban, Neuf-Brisach, en face de Vieux-Brisach, sur la rive gauche du Rhin. Vieux-Brisach, occupée par la France à plusieurs reprises (en 1703-1714, en 1745, puis en 1796), est attribuée, par la paix de Presbourg, au grand-duché de Bade.

—  Thérèse CHARMASSON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRISACH  » est également traité dans :

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des villages lacustres à la fin de l'occupation romaine »  : […] À l'origine, l'Ill et le Rhin mêlaient abondamment leurs eaux dans cette dépression de la terrasse lœssique qui allait devenir la plaine d'Alsace. Ce vaste marécage n'étant guère hospitalier, l'homme de l'époque paléolithique y a laissé peu de traces. Au Néolithique, des habitations sur pilotis sont construites au bord des rivières : l'art du potie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alsace/#i_3574

Pour citer l’article

Thérèse CHARMASSON, « BRISACH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brisach/