BRETAGNE, région administrative

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paradoxes et potentiels bretons pour le XXIe siècle

Au début du xxie siècle, la Bretagne apparaît à la fin d'un cycle économique, après avoir effectué son « rattrapage ». Elle présente aujourd'hui des contrastes qui ouvrent un vaste champ des possibles.

Le secteur économique associe des performances remarquables et des germes de fragilité. D'un côté, la Bretagne est la deuxième région française dans le domaine des télécommunications, où elle présente des compétences remarquables (technopôle de Lannion, de Rennes-Atalante, de Brest). Ses autres points forts résident également dans le secteur agroalimentaire en pleine évolution (car il s'associe désormais aux technologies les plus innovantes), la construction automobile (groupe P.S.A.) et ses activités de sous-traitance (plasturgie, industrie mécanique, électronique...), la construction et la réparation navales (D.C.N.), la dynamique des sciences de la mer (technopôle Brest-Iroise) ou des sciences du vivant (groupe Yves Rocher)... De l'autre, le tissu est parfois fragile et sujet à des délocalisations (par exemple STMicroélectronics à Rennes en 2004) y compris dans le secteur agroalimentaire. Les risques liés à l'élargissement de l'Union européenne (réattribution des aides du Fonds européen de développement régional et évolution de la Politique agricole commune) suscitent des inquiétudes dans tout l'espace rural, même s'il existe des agricultures bretonnes, certaines étant fragilisées quand d'autres, extrêmement performantes, sont valorisées dans des salons internationaux comme le Space à Rennes.

Un deuxième contraste oppose le niveau des diplômes à celui des salaires. Alors qu'elle était un bloc homogène d'analphabétisme jusqu'au début du xxe siècle, la Bretagne est, un siècle plus tard, la première région française pour le taux de réussite au brevet et au baccalauréat. Elle est aussi au cinquième rang en France pour les actifs titulaires d'un diplôme du premier cycle universitaire, même si l'exode des jeunes diplômés est un fait majeur (le déficit a été de 8 800 diplômés de deuxième et troisième cycle entre 1990 et 1 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Rennes-II-Haute-Bretagne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean OLLIVRO, « BRETAGNE, région administrative », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bretagne-region-administrative/