NEMTSOV BORIS (1959-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le physicien et homme politique russe Boris Nemtsov incarnait, dans la Russie post-soviétique, la génération des jeunes réformateurs partisans de la mise en place d’une économie de marché. Devenu une figure de proue de l’opposition, il était un des critiques les plus féroces du président russe Vladimir Poutine.

Né le 9 octobre 1959 à Sotchi, en Russie (U.R.S.S.), Boris Nemtsov grandit à Gorki (aujourd’hui Nijni-Novgorod). Bien qu’élevé dans la religion orthodoxe russe de son père, il attribuera par la suite à la judéité de sa mère une influence sur nombre de ses convictions politiques et sociales. Il obtient un diplôme de radiophysique (1981), puis un doctorat (PhD) en mathématiques et en physique (1985) de l’université d’État N. I. Lobatchevski de Gorki, avant de faire de la recherche en physique nucléaire, pendant près d’une décennie (1981-1990), à l’Institut de recherche en radiophysique de Gorki.

Il quitte son travail pour entrer en politique et, en 1990, est élu au Soviet suprême de l’U.R.S.S. Il a pour mentor le président russe Boris Eltsine, qui le choisit comme gouverneur de l’oblast de Nijni-Novgorod (1991-1997). Il est brièvement ministre de l’Énergie avant d’être nommé premier vice-Président du gouvernement, c’est-à-dire vice-Premier ministre, (1997-1998), en charge de l’économie. Une crise financière nationale le conduit à démissionner de ce dernier poste, ce qui ne l’empêchera pas de devenir conseiller économique (2005-2006) du président ukrainien Viktor Iouchtchenko.

Nemtsov, qui préconise des réformes sociales et démocratiques, est entre-temps passé dans l’opposition. Il est fondateur, en 1999, puis chef, de 2000 à 2004, du parti néolibéral l’Union des forces de droite – en tant que membre de ce parti, il est élu député à la Douma lors des élections législatives de décembre 1999. Il fonde ensuite, avec le champion d’échecs Garry Kasparov, le parti pro-démocratie Solidarnost en 2008, puis, en 2010, le Parti de la liberté du peuple, dont il est coprésident de 2012 à 2015. Avec l’avocat et blogueur Alexeï Navalny, il est un des meneurs de la contestation durant la campagne présidentielle de Vladimir Poutine, à l’hiver 2011-2012, lorsque ce dernier brigue un troisième mandat ; il est arrêté à plusieurs reprises et passe quinze jours en prison.

Il est tué par balles à Moscou, près de la place Rouge, le 27 février 2015, quelques jours après avoir publiquement dénoncé une implication militaire russe en Ukraine.

Hommage à Boris Nemtsov, Moscou, 2015

Hommage à Boris Nemtsov, Moscou, 2015

photographie

Dans les rues de Moscou, le 1er mars 2015, la foule défile pour rendre hommage à l’opposant Boris Nemtsov, abattu quelques jours plus tôt. 

Crédits : Zurab Javakhadze/ Demotix/ Corbis

Afficher

—  Universalis

Classification


Autres références

«  NEMTSOV BORIS (1959-2015)  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 14 320 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le sursaut de la société civile »  : […] Dmitri Medvedev, qui accède à la présidence en 2008, affiche une volonté de normalisation de la vie politique et économique russe. Il semble répondre aux attentes des Russes et entendre le mécontentement suscité par la confiscation de la démocratie par une élite fermée, nouvelle nomenklatura réfugiée dans le « parti du pouvoir », Russie unie, comparé de plus en plus souvent à un nouveau Parti comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-la-federation-de-russie/#i_56646

Les derniers événements

29 juin 2017 • RussieProcès des assassins de Boris Nemtsov.

Le tribunal militaire de la région de Moscou établit la culpabilité des cinq hommes accusés de l’assassinat, à Moscou en février 2015, de Boris Nemtsov, principal opposant au président Vladimir Poutine. Un sixième suspect est mort lors de son interpellation et un septième est en fuite [...] Lire la suite

1er-10 mars 2015 • RussieManifestation à la mémoire de l’opposant Boris Nemtsov.

Le 1er, près de cinquante mille personnes défilent dans les rues de Moscou en hommage à l’opposant Boris Nemtsov assassiné deux jours plus tôt. Cette manifestation remplace la « marche de printemps » programmée par l’opposition à cette même date. Le 3 se déroulent à Moscou [...] Lire la suite

27 février 2015 • RussieAssassinat de l'opposant Boris Nemtsov.

L'opposant Boris Nemtsov est tué par balles devant le Kremlin, à Moscou. Les autorités dénoncent une « provocation » destinée à « déstabiliser la Russie ». Ancien vice-Premier ministre réformateur du président Boris Eltsine, fondateur avec l'ancien champion d'échecs Garry Kasparov du mouvement [...] Lire la suite

19-31 décembre 1999 • RussieVictoire du Premier ministre Vladimir Poutine aux élections législatives et démission de Boris Eltsine.

russe en Tchétchénie. Le bloc d'opposition La Patrie-Toute la Russie de l'ancien Premier ministre, Evgueni Primakov, et du maire de Moscou, Iouri Loujkov, n'obtient que 12,1 p. 100 des suffrages et 66 députés. L'Union des forces de droite (libéraux) de Sergueï Kirienko, Boris Nemtsov et Egor Gaïdar [...] Lire la suite

4-17 août 1999 • RussieLimogeage du Premier ministre Sergueï Stepachine et nomination de Vladimir Poutine.

de Sergueï Kirienko, de Boris Nemtsov, d'Egor Gaïdar et de Konstantin Titov, gouverneur de Samara ; le mouvement réformateur Iabloko de Grigori Iavlinski, auquel se rallie Sergueï Stepachine ; enfin, les communistes. La formation de Viktor Tchernomyrdine, Notre Maison la Russie, choisit de se présenter seule.  [...] Lire la suite

10-30 avril 1998 • RussieInvestiture de Sergueï Kirienko au poste de Premier ministre.

aurait entraîné la dissolution de la Chambre. Le 28, Sergueï Kirienko commence à annoncer la composition de son gouvernement. Conservant son poste de vice-Premier ministre, Boris Nemtsov en devient le numéro deux. La plupart des postes économiques sont occupés par des libéraux. Les Affaires [...] Lire la suite

23-30 mars 1998 • RussieLimogeage du Premier ministre Viktor Tchernomyrdine.

vice-Premier ministre réformateur Boris Nemtsov. Le 27, Boris Eltsine demande à la Douma de confirmer Sergueï Kirienko au poste de Premier ministre, sous peine de dissolution. Le 28, Viktor Tchernomyrdine annonce sa candidature à l'élection présidentielle. Le 30, le président Eltsine lui dénie tout statut de « dauphin ».  [...] Lire la suite

19 janvier 1998 • RussiePremière fusion dans l'industrie pétrolière.

-Premiers ministres réformateurs Anatoli Tchoubaïs et Boris Nemtsov. Boris Berezovski a, depuis lors, déclenché une campagne de presse contre les deux dirigeants. Dans le même temps, il s'est rapproché du camp du Premier ministre Viktor Tchernomyrdine et du géant énergétique Gazprom, que ce dernier dirigeait autrefois, afin de mieux se placer en vue de la privatisation de la dernière grande compagnie d'État, Rosneft.  [...] Lire la suite

2 avril 1997 • Russie - BiélorussieSignature d'un accord d'union.

par les deux pays en avril 1996. Les libéraux russes, parmi lesquels les deux vice-Premiers ministres, Anatoli Tchoubaïs et Boris Nemtsov, dénoncent cet accord qu'ils estiment mauvais pour l'image et les finances russes. Les partisans de cette union slave, dont le Premier ministre Viktor Tchernomyrdine [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« NEMTSOV BORIS - (1959-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-nemtsov/