BIENVENUE À GATTACA (A. Niccol)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chaque société construit en rêve une utopie diffuse, correspondant à la vision du monde idéal reçue parmi ses membres ; et une anti-utopie généralement plus claire, sortie d'un effort critique plus difficile à effectuer, qui offre une vision apocalyptique du même univers. Un tel cheminement est difficile à embrasser d'un seul coup d'œil, car l'utopie et l'anti-utopie sont le fruit de deux passages à la limite symétriques, entre lesquels se situe la plus grande partie de la vie sociale. L'utopie suburbaine des années 1950 ne s'exprime nulle part plus intensément peut-être que dans des films où elle est projetée dans le passé (The Big Sky) ou en terre étrangère (The Quiet Man), l'anti-utopie correspondante dans Rebel without a Cause (La Fureur de vivre). L'utopie contestataire et communautaire des années 1960 et 1970 se situe entre Woodstock, Tolkien et L'An 01 de Gébé, l'anti-utopie de la même génération s'incarne dans le Stanley Kubrick d'Orange mécanique et de Shining. Et la génération suivante nourrit un rêve de pureté et d'accomplissement personnel qui se formule de manière éclatante dans Le Grand Bleu, et dans le même temps perfectionne le cauchemar correspondant, qui se développe à partir de Nikita et aboutit à Gattaca. Premier film du réalisateur néo-zélandais Andrew Niccol, Bienvenue à Gattaca a connu bien plus qu'un succès d'estime lors de sa diffusion dans les salles françaises en 1998. L'argument du film combine avec brio les genres de la science-fiction, de l'enquête policière et de l'intrigue amoureuse. Citoyen d'une société du « futur proche », Vincent Freeman (Ethan Hawke) a toujours rêvé de partir explorer l'espace. Conçu en dehors des lois du génie génétique qui président désormais à la sélection de l'élite, il ne peut espérer, en raison de ses « tares » naturelles, entrer au centre de formation astronautique de Gattaca. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra prendre, au pri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques GOIMARD, « BIENVENUE À GATTACA (A. Niccol) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bienvenue-a-gattaca/