BERLIN CONFÉRENCE DE (1884-1885)

La conférence de Berlin, qui s'est tenue de novembre 1884 à février 1885, fut organisée par le chancelier Bismarck afin d'établir les règles qui devaient présider à la colonisation de l'Afrique. En effet, depuis 1880 environ, le mouvement des explorations était devenu franchement politique : des expéditions de Brazza dépendait la colonisation française, tandis que celles de Stanley préparaient la colonisation britannique et celles de Serpa Pinto la colonisation portugaise. Bismarck, qui avait engagé l'Allemagne, avec retard, dans le processus de partage de l'Afrique, entendait imposer des règles, en particulier le libre accès commercial aux grands bassins fluviaux et l'obligation d'occuper effectivement un territoire avant d'en revendiquer la possession. Ce dernier point eut pour conséquence le scramble for Africa, la « course au clocher » : Britanniques, Français, Allemands, Belges, Portugais, Italiens se lancèrent dans l'intérieur de l'Afrique, qui fut partagé par les Européens en moins de quinze ans, au prix de quelques guerres contre les royaumes africains et d'incidents diplomatiques entre les États européens, dont le plus significatif fut l'incident franco-britannique de Fachoda en 1898.

Afrique, 1885

Afrique, 1885

carte

La colonisation européenne en Afrique à la veille de la conférence de Berlin (1885). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Sylvain VENAYRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification


Autres références

«  BERLIN CONFÉRENCE DE (1884-1885)  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 666 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un continent remodelé par la conquête coloniale »  : […] pour comprendre la course pour l'Afrique (Scramble for Africa). La conférence de Berlin, en 1885, n'est pas le lieu où l'Afrique a été partagée par les grandes puissances d'Europe. En revanche, c'est dans les couloirs de cette conférence que Léopold II obtient de celles-ci la reconnaissance de son nouvel empire privé : l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-de-l-entree-dans-l-histoire-a-la-periode-contemporaine/#i_21327

CAMEROUN

  • Écrit par 
  • Maurice ENGUELEGUELE, 
  • Jean-Claude FROELICH, 
  • Roland POURTIER
  •  • 12 063 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La colonisation allemande »  : […] La Conférence de Berlin (nov. 1884) mit un peu d'ordre dans l'imbroglio des rivalités entre puissances européennes qui se disputaient des zones d'influence en Afrique noire. L'Allemagne pénétra alors progressivement et difficilement en direction du Tchad de 1885 à 1905 ; Yaoundé fut fondée en 1887, et c'est là que sévit, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cameroun/#i_21327

CONGO, fleuve et bassin

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER, 
  • Gilles SAUTTER
  •  • 4 582 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Acception politique »  : […] a reçu, pour finir, une acception politique. Il s'agit du bassin conventionnel du Congo, créé par l'Acte général de Berlin (1885), qui consacrait et précisait le partage de l'Afrique centrale entre les puissances européennes. Cette dénomination recouvrait, outre le bassin proprement dit du fleuve et de ses affluents, une bande de terrain s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congo-fleuve-et-bassin/#i_21327

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exploration politique »  : […] Les années 1880 – sous l'effet en particulier de la Conférence de Berlin (nov. 1884-févr. 1885) – ouvrent véritablement l'ère de l'« exploration nationaliste et colonialiste ». Se fixant des objectifs essentiellement politiques, les missions de découverte sont le prélude à l'occupation systématique des territoires reconnus. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/#i_21327

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 6 117 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La conquête de l'espace nigérien par la France »  : […] afin d'organiser le partage de l'Afrique et d'éviter les affrontements entre elles, participent à la conférence internationale de Berlin, de novembre 1884 à février 1885. Celle-ci va déclencher ce que les historiens ont appelé la ruée vers les terres africaines. Les explorations désintéressées font alors place à une reconnaissance de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/#i_21327

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 936 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un enjeu de rivalités coloniales : l'expérience allemande (1890-1916) »  : […] : la frontière orientale du Congo léopoldien définie en 1885 à l'issue de la Conférence de Berlin traversait l'ouest du pays à une époque où la cartographie du pays était totalement inconnue ; les Britanniques et les Allemands, implantés sur la côte de l'océan Indien, rêvaient de contrôler les Grands Lacs. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rwanda/#i_21327

TANZANIE

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Marie-Aude FOUÉRÉ, 
  • Franck MODERNE
  •  • 12 362 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'évolution des institutions »  : […] La conférence de Berlin (1884-1885), qui partagea l'Afrique en zones d'influence au profit des puissances coloniales européennes, décida d'attribuer une partie de l'Afrique de l'Est à l'Allemagne impériale pour le compte de laquelle une société de colonisation, dirigée par le professeur Karl Peters, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanzanie/#i_21327

TOGO

  • Écrit par 
  • Jean DU BOIS DE GAUDUSSON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Agnès LAINÉ, 
  • Francis SIMONIS
  •  • 6 351 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] à apparaître, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne entrent en compétition dans cette zone ; par la convention de Berlin du 24 décembre 1885, le Schutzgebiet Togo (territoire protégé) allemand est reconnu par la France qui cède ses droits sur Petit Popo (Aného) et Porto-Seguro où s'étaient installées en 1864 et 1868 les maisons de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/togo/#i_21327

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « BERLIN CONFÉRENCE DE - (1884-1885) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-conference-de-1884-1885/