BÉNOUÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

carte : Cameroun : carte physique

Cameroun : carte physique

Carte physique du Cameroun. 

Afficher

Affluent du Niger qui prend sa source dans le massif de l'Adamaoua, à la frontière du Cameroun et du Nigeria, la Bénoué coule dans un fossé tectonique, très large et à faible pente, dont la formation s'est accompagnée de volcanisme : massif de l'Adamaoua, îles du golfe de Guinée (Bioko, Sao Tomé, Annobón, Príncipe). Ce fossé, d'âge crétacé, a été ennoyé par des sédiments calcaires durant le bas Crétacé. Il reçoit près de sa source le Mayo Kebbi, qui lui apporte les eaux du Logone quand celui-ci est en crue, car sa zone d'inondation s'étend aux marécages où s'alimente le Mayo Kebbi.

Le régime de la Bénoué est influencé par le climat subéquatorial. En juillet, le flot croît, et le débit atteint 1 920 mètres cubes par seconde en août et septembre. La décrue est très rapide en octobre et, de janvier à mai, les eaux sont basses : le débit est alors de 25 mètres cubes par seconde. La Bénoué parcourt 900 kilomètres au Nigeria ; de Yola à sa confluence avec le Niger, son cours est indolent. Elle est navigable quelques mois par an jusqu'au-delà de la frontière du Nigeria. Les marchandises transitent sur cette voie fluviale : importation du pétrole et exportation du coton et de l'arachide vers le Tchad. Une centrale électrique a été construite à Yola.

La vallée de la Bénoué est le domaine de la savane boisée. La riziculture irriguée est développée dans la plaine jusque vers Makourdi ; ensuite apparaissent les cultures de mil et de sorgho et, dans la région de Yola, celle de l'arachide. La pêche est une activité traditionnelle.

—  Marie-Christine AUBIN

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S.et au C.E.R.I. (Fondation nationale des sciences politiques)

Classification

Autres références

«  BÉNOUÉ  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Langues

  • Écrit par 
  • Emilio BONVINI, 
  • Maurice HOUIS
  •  • 8 270 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les langues Bénoué-Congo »  : […] Ce groupe de langues est l'une des grandes originalités de Greenberg puisqu'il rassemble non seulement des langues qui se situent entre le Sanaga et la Bénoué (kambari, birom, jukum) et à l'est du delta du Niger (éfik, ibibio, tiv), mais aussi le vaste ensemble géographique bantou . Toutefois, cette classification de Greenberg est mise en cause par divers linguistes, notamment par K. Williamson et […] Lire la suite

NIGER, fleuve

  • Écrit par 
  • Georges COURADE
  •  • 1 852 mots

Dans le chapitre «  Un fleuve puissant qui perd de sa force »  : […] Prenant sa source dans le Fouta-Djalon en Guinée à 800 mètres d'altitude, le fleuve se dirige vers le Sahara qu'il atteint après la traversée de son delta intérieur. À la lisière du Sahara, à Tombouctou (Mali), il forme une grande boucle, poursuit vers le sud-est, traverse Niamey, capitale du Niger, dont il délimite ensuite la frontière avec le Bénin, avant de pénétrer au Nigeria et de se jeter d […] Lire la suite

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 723 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'espace nigérian »  : […] Le Nigeria est le seul État ouest-africain qui englobe au sein d'un même espace des aires culturelles et climatiques soudano-sahéliennes et côtières. D'une superficie de 923 773 kilomètres carrés, le quadrilatère nigérian est entouré par le Bénin, le Niger, le Tchad et le Cameroun : il dispose d'une façade atlantique longue de 800 kilomètres. Les reliefs nigérians sont dans l'ensemble peu marqués. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Christine AUBIN, « BÉNOUÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/benoue/