BÉNOUÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Affluent du Niger qui prend sa source dans le massif de l'Adamaoua, à la frontière du Cameroun et du Nigeria, la Bénoué coule dans un fossé tectonique, très large et à faible pente, dont la formation s'est accompagnée de volcanisme : massif de l'Adamaoua, îles du golfe de Guinée (Bioko, Sao Tomé, Annobón, Príncipe). Ce fossé, d'âge crétacé, a été ennoyé par des sédiments calcaires durant le bas Crétacé. Il reçoit près de sa source le Mayo Kebbi, qui lui apporte les eaux du Logone quand celui-ci est en crue, car sa zone d'inondation s'étend aux marécages où s'alimente le Mayo Kebbi.

Cameroun : carte physique

Cameroun : carte physique

carte

Carte physique du Cameroun. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le régime de la Bénoué est influencé par le climat subéquatorial. En juillet, le flot croît, et le débit atteint 1 920 mètres cubes par seconde en août et septembre. La décrue est très rapide en octobre et, de janvier à mai, les eaux sont basses : le débit est alors de 25 mètres cubes par seconde. La Bénoué parcourt 900 kilomètres au Nigeria ; de Yola à sa confluence avec le Niger, son cours est indolent. Elle est navigable quelques mois par an jusqu'au-delà de la frontière du Nigeria. Les marchandises transitent sur cette voie fluviale : importation du pétrole et exportation du coton et de l'arachide vers le Tchad. Une centrale électrique a été construite à Yola.

La vallée de la Bénoué est le domaine de la savane boisée. La riziculture irriguée est développée dans la plaine jusque vers Makourdi ; ensuite apparaissent les cultures de mil et de sorgho et, dans la région de Yola, celle de l'arachide. La pêche est une activité traditionnelle.

—  Marie-Christine AUBIN

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S.et au C.E.R.I. (Fondation nationale des sciences politiques)

Classification


Autres références

«  BÉNOUÉ  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Langues

  • Écrit par 
  • Emilio BONVINI, 
  • Maurice HOUIS
  •  • 8 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les langues Bénoué-Congo »  : […] Ce groupe de langues est l'une des grandes originalités de Greenberg puisqu'il rassemble non seulement des langues qui se situent entre le Sanaga et la Bénoué (kambari, birom, jukum) et à l'est du delta du Niger (éfik, ibibio, tiv), mais aussi le vaste ensemble géographique bantou . Toutefois, cette classification de Greenberg est mise en cause par divers linguistes, notamment par K. Williamson et […] Lire la suite

NIGER, fleuve

  • Écrit par 
  • Georges COURADE
  •  • 1 852 mots

Dans le chapitre «  Un fleuve puissant qui perd de sa force »  : […] Prenant sa source dans le Fouta-Djalon en Guinée à 800 mètres d'altitude, le fleuve se dirige vers le Sahara qu'il atteint après la traversée de son delta intérieur. À la lisière du Sahara, à Tombouctou (Mali), il forme une grande boucle, poursuit vers le sud-est, traverse Niamey, capitale du Niger, dont il délimite ensuite la frontière avec le Bénin, avant de pénétrer au Nigeria et de se jeter d […] Lire la suite

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'espace nigérian »  : […] Le Nigeria est le seul État ouest-africain qui englobe au sein d'un même espace des aires culturelles et climatiques soudano-sahéliennes et côtières. D'une superficie de 923 773 kilomètres carrés, le quadrilatère nigérian est entouré par le Bénin, le Niger, le Tchad et le Cameroun : il dispose d'une façade atlantique longue de 800 kilomètres. Les reliefs nigérians sont dans l'ensemble peu marqués. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Christine AUBIN, « BÉNOUÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoue/