INNOCENT XI, BENEDETTO ODESCALCHI (1611-1689) pape (1676-1689)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Benedetto Odescalchi naît le 19 mai 1611 à Côme, dans le duché de Milan. Il étudie le droit à l'université de Naples et intègre la curie sous le pontificat d'Urbain VIII. Le pape Innocent X le nomme cardinal en 1645, puis légat à Ferrare (Italie) et évêque de Novare (Italie) en 1650.

Odescalchi est élu pape le 21 septembre 1676 sous le nom d'Innocent XI, contre la volonté de Louis XIV, qui s'opposera aux privilèges ecclésiastiques durant son pontificat. À son arrivée, le Saint-Siège est au bord de la faillite mais Innocent XI réussit à assainir ses finances, grâce à de judicieux prélèvements d'impôts, de strictes mesures d'austérité et l'aide financière des puissances catholiques. Le nouveau pape soutient la croisade contre les Turcs en finançant le roi de Pologne Jean III et l'empereur germanique Léopold Ier dans une campagne qui s'achève par la levée du siège de Vienne par les Turcs, en 1683.

Innocent XI se heurte à Louis XIV, à la suite de l'acte de rébellion de deux évêques français contre l'édit de 1673, étendant le droit de régale du roi à administrer les évêchés vacants. Le roi de France convoque alors une assemblée du clergé, qui publie la déclaration des Quatre Articles où sont affirmés les principes de la doctrine gallicane, restreignant le pouvoir pontifical. En réaction, Innocent XI refuse l'investiture canonique aux ecclésiastiques ayant pris part à l'assemblée, provoquant une nouvelle crispation.

Comprenant que la paix ne se ferait pas sans tolérance religieuse et laissant parler son propre sentiment janséniste, Innocent XI s'oppose à la persécution des Huguenots sous Louis XIV, qui révoquera l'édit de Nantes en octobre 1685. En mai 1685, le pape amène les relations entre la France et le Saint-Siège au bord de la rupture, en voulant limiter l'ambassade française à Rome dans son exercice du droit d'asile, dont l'abus avait infesté les environs de brigands. Le conflit s'envenime une nouvelle fois lorsque Innocent XI prend parti contre le candidat de Louis XIV à l'archevêché de Cologne (1688).

En matière doctrinale, Innocent XI a certaines affinités avec les jansénistes, partisans d'une théologie non orthodoxe fondée par l'évêque Jansenius et opposée à la politique religieuse de Louis XIV. Quoique ami de Miguel de Molinos, mystique espagnol professant une conception de la perfection chrétienne exposée dans la doctrine du quiétisme, Innocent XI ne s'oppose pas à son arrestation par la police pontificale ni à son procès pour immoralité et hérésie. Miguel de Molinos devra purger une peine de prison à perpétuité et ses idées seront condamnées par le pape en 1687.

Innocent XI est considéré comme l'un des papes les plus remarquables de son siècle, ce qu'il doit en bonne part à sa haute valeur morale. À une époque où la papauté se laisse souvent corrompre, lui-même se gardera de tout népotisme et son intégrité demeurera au-dessus de tout soupçon. Il meurt à Rome le 12 août 1689. Il sera béatifié le 7 octobre 1956.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  INNOCENT XI, BENEDETTO ODESCALCHI (1611-1689) pape (1676-1689)  » est également traité dans :

MOLINOS MIGUEL DE (1628-1696)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 458 mots

Spirituel espagnol, né près de Saragosse. Après avoir étudié à Valence, Molinos est envoyé à Rome en 1663 ; membre et dignitaire des Écoles du Christ, à Valence et à Rome, il cultive une piété de type ascétique qui lui fait néanmoins découvrir, au contact des spirituels italiens, l'oraison de quiétude (en particulier chez Petrucci, alors évêque de Iesi et futur cardinal). Il reste, en Italie, dire […] Lire la suite

Pour citer l’article

« INNOCENT XI, BENEDETTO ODESCALCHI (1611-1689) - pape (1676-1689) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-innocent-xi/