POITIERS BATAILLE DE (732/33)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 25 octobre 732, les troupes du gouverneur omeyyade de Cordoue, 'Abd al-Rahmān al-Ghā fiqī, venues vraisemblablement faire du butin, sont défaites, près de Poitiers, par l'armée dirigée par le maire du palais Charles Martel. Les textes arabes appellent cette bataille Balāt al-Shuhadā' (« chaussée des martyrs »), en référence à la chaussée romaine près de laquelle la bataille aurait eu lieu (à proximité de l'actuelle Moussais-la-Bataille). Le gouverneur omeyyade est tué et les Arabes profitent de la nuit pour se replier en bon ordre. Cette défaite marque le terme de l'expansion musulmane médiévale en Occident et a d'importantes conséquences. En répondant à l'appel à l'aide du duc Eudes d'Aquitaine, Charles Martel a profité de l'avancée des troupes arabo-musulmanes pour intervenir dans une région qui refusait de se soumettre à son autorité. Fort de sa victoire, Charles s'empare de Bordeaux, intervient dans la vallée du Rhône et en Provence, où il soumet le patrice Mauronte (737), allié des musulmans. Ainsi, la victoire de Poitiers entraîne non pas le départ définitif des musulmans, comme en témoigne l'échec du siège de Narbonne, dirigée par un gouverneur omeyyade jusqu'en 759, mais l'intervention systématique des Francs, seuls capables de s'opposer à eux.

Bataille de Poitiers

Bataille de Poitiers

photographie

La bataille de Poitiers, au cours de laquelle Charles Martel arrêta, en octobre 732, les troupes musulmanes d'Abd al-Rahman, fut magnifiée au XIXe siècle pour soutenir la politique coloniale de Louis-Philippe en Algérie, l'épisode illustrant le rôle traditionnel de la France comme défenseur... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  POITIERS BATAILLE DE (732/33)  » est également traité dans :

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'ascension de la famille carolingienne »  : […] L'ascension de la famille carolingienne commence au début du vii e siècle, où paraissent les deux ancêtres du lignage, appartenant tous deux à l'aristocratie austrasienne, Pépin de Landen, possessionné en Ardenne, dans la vallée de la Meuse entre Namur et Liège et en Brabant, et saint Arnoul, évêque de Metz, dont les biens patrimoniaux s'étiraien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_3467

CHARLES MARTEL (688 env.-741)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 341 mots
  •  • 1 média

Fils de Pépin d'Herstal, Charles Martel apparaît dans l'histoire au lendemain de la mort de son père (déc. 714), qui déclencha des troubles violents dans le royaume franc : Neustriens et Aquitains alliés aux Frisons et aux Saxons tentèrent d'abattre la puissance austrasienne. Au bout de six ans, Charles Martel réussit à défaire ses adversaires et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-martel/#i_3467

ESPAGNE MUSULMANE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 181 mots
  •  • 1 média

En 711, le gouverneur omeyyade de Kairouan, Mūsā ibn Nusayr, envoie dans la péninsule Ibérique une troupe de sept mille Berbères dirigée par Tāriq ibn Ziyād. Les chroniques arabes racontent que Julien, un comte wisigoth fâché contre le roi Rodéric, les y aurait invités. Tariq, qui a laissé son nom à Gibraltar ( Djabal Tāriq , « la montagne de Tāriq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-musulmane/#i_3467

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Europe aux dimensions de la Chrétienté (VIIe-XVe siècle) »  : […] C'est en 622 qu'a lieu l'hégire, fuite de Mahomet de La Mecque à Médine. Cet événement, absolument ignoré des Européens d'alors, marque symboliquement la fondation d'une religion nouvelle, mais aussi la prochaine conquête d'un empire. En 711, Ṭāriq franchit les colonnes d'Hercule devenues, grâce à lui, le détroit de Djabal al-Ṭāriq (Gibraltar). L'E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/#i_3467

MÉROVINGIENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 262 mots

481 Clovis, fils de Childéric I er et petit-fils de Mérovée, devient roi des Francs Saliens. 486 Annexion par Clovis du royaume de Syagrius, entre Somme et Loire. 496 Victoire de Clovis à Tolbiac contre les Alamans. Date supposée de son adhésion au christianisme romain, solennisée par son baptême à Reims. 507 Victoire franque à Vouillé et anne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens-reperes-chronologiques/#i_3467

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « POITIERS BATAILLE DE (732/33) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-poitiers/