AYACUCHO BATAILLE D' (9 déc. 1824)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Victoire finale des révolutionnaires sur les royalistes lors des guerres d'indépendance de l'Amérique latine, cette bataille a lieu sur le haut plateau situé à proximité de la ville d'Ayacucho, au Pérou. Elle libère le Pérou des Espagnols et garantit l'indépendance des républiques naissantes de l'Amérique du Sud.

Les forces révolutionnaires, comptant environ 6 000 hommes – Vénézuéliens, Colombiens, Argentins, Chiliens et Péruviens –, sont sous le commandement du Vénézuélien Antonio José de Sucre, brillant lieutenant du Libertador, Simón Bolívar. L'armée espagnole réunit quelque 9 000 hommes et dispose de dix fois plus de pièces d'artillerie que ses adversaires. Mais, juste avant la bataille, un grand nombre d'officiers et de soldats désertent le camp loyaliste pour fraterniser avec les troupes indépendantistes et combattre à leur côté.

Statue du président Sucre

Statue du président Sucre

photographie

Une statue du Bolivien Antonio José de Sucre (1795-1830), à Bogota (Bolivie). Il met fin, en 1824, à la domination espagnole en Amérique et en 1826 devient le président de la nouvelle Bolivie indépendante. 

Crédits : Spencer Arnold/ Getty Images

Afficher

Sucre engage le combat par une brillante charge de cavalerie commandée par l'audacieux Colombien José María Córdoba, et, en peu de temps, l'armée royaliste est mise en déroute, laissant environ 2 000 tués sur le champ de bataille. Le vice-roi d'Espagne et ses généraux sont faits prisonniers. Les termes de la reddition stipulent le retrait de toutes les forces espagnoles à la fois du Pérou et du Charcas, en Bolivie, les seules zones qu'elles contrôlaient encore. Les dernières unités quitteront Callao, le port de Lima, en janvier 1826.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  AYACUCHO BATAILLE D' (9 déc. 1824)  » est également traité dans :

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Simón Bolívar, successeur de San Martín (1822-1826) »  : […] Entré en triomphateur à Santa Fe de Bogotá, Bolívar est nommé président de la république de Grande-Colombie. Par la prise de Guayaquil, qu'il annexa, il voulut s'emparer du Pérou où se trouvaient encore des troupes espagnoles. Il y réussit par la victoire de Junín (août 1824) et surtout par celle d'Ayacucho remportée par le général colombien Sucr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_40803

Pour citer l’article

« AYACUCHO BATAILLE D' (9 déc. 1824) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-ayacucho/