Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PYRIDIQUES BASES

Homologues de la pyridine ; on connaît les picolines, ou méthylpyridines, de formule brute C6H7N ; les lutidines, de formule brute C7H9N (diméthylpyridines et éthylpyridines) ; les collidines, de formule brute C8H11N (triméthylpyridines, propylpyridines, méthyléthylpyridines).

L'α-picoline et la γ-picoline présentent de nombreuses réactions indiquant l'existence d'hydrogènes mobiles.

Les bases pyridiques sont des composés toxiques qui provoquent des troubles hépatiques et rénaux. On les trouve dans les goudrons de houille. On les utilise pour dénaturer les alcools par leur odeur désagréable, et comme solvants. Ce sont des bases organiques hydrosolubles et volatiles, et on s'en sert pour neutraliser des mélanges acides.

Les bases pyridiques sont des produits de départ pour la synthèse de très nombreux composés, en particulier de l'acide nicotinique et de deux monomères vinyliques importants, la vinyl-2-pyridine et la vinyl-5-méthyl-2-pyridine, et de nombreux produits ayant une importance physiologique considérable.

— Dina SURDIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PYRIDINE

    • Écrit par Bernard BACH
    • 268 mots

    Formule brute : C5H5N

    Masse moléculaire : 79,00 g

    Point de solidification : — 42 0C

    Point d'ébullition : 115,5 0C

    Densité (à 0 0C) : 1,003

    Liquide incolore d'odeur pénétrante caractéristique et désagréable, inflammable.

    Ce composé hétérocycle aromatique possède un noyau qui...

Voir aussi