MONT-SAINT-MICHEL BAIE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mont-Saint-Michel : carte morphologique

Mont-Saint-Michel : carte morphologique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mont-Saint-Michel : interventions humaines

Mont-Saint-Michel : interventions humaines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel
Crédits : M. Topchii/ Shutterstock

photographie


Le Mont-Saint-Michel (Manche), site remarquable inscrit par l'U.N.E.S.C.O. sur la liste du patrimoine mondial en 1979 et qui accueille chaque année quelque 3,3 millions de touristes, est encerclé par des marais salés (encore appelés herbus ou prés salés) qui progressent au rythme de 25 à 30 hectares par an en raison du colmatage de la baie par des sédiments fins. Se retrouvera-t-il entouré de terre comme Aigues-Mortes (Gard) ou des travaux adéquats lui permettront-ils de redevenir l'île qu'il fut pendant des millénaires ?

Mont-Saint-Michel : carte morphologique

Mont-Saint-Michel : carte morphologique

Dessin

Carte morphologique de la baie du Mont-Saint-Michel (d'après A. L'Homer et al). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mont-Saint-Michel : interventions humaines

Mont-Saint-Michel : interventions humaines

Dessin

Principales interventions humaines. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cette question du maintien du caractère insulaire du Mont-Saint-Michel suscite des débats depuis 1879, date de la construction de la digue-route qui a transformé en presqu'île l'îlot granitique sur lequel est construite l'abbaye du Mont-Saint-Michel. Victor Hugo, en 1884, prenait ainsi position : « Le Mont-Saint-Michel est pour la France ce que la Grande Pyramide est pour l'Égypte. Il faut le préserver de toute mutilation. Il faut que le Mont-Saint-Michel reste une île. Il faut conserver à tout prix cette double œuvre de la Nature et de l'Art. »

Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel

Photographie

L'abbaye a été construite sur le rocher du XIe au XVsiècle. 

Crédits : M. Topchii/ Shutterstock

Afficher

À la suite de longs débats parlementaires une première phase d'étude (1909-1939) a porté sur le rétablissement de l'insularité du Mont-Saint-Michel. Rythmées par les échecs des enquêtes d'utilité publique et les velléités budgétaires, les discussions se sont concentrées surtout sur le remplacement de la partie terminale de la digue par une chaussée à gué. À partir de 1966 s'ouvre une nouvelle période caractérisée par une volonté active de désensablement. Elle sera suivie, à partir de 1986, par une phase de réflexion prenant en compte l'ensemble des écosystèmes constituant la baie. Dès les années 1970, des recherches ont été lancées pour approfondir les connaissances sur l'évolution sédimentaire de la baie. Elles ont débouché sur des propositions concrètes d'aménagement fondées sur les résultats d'une modélisation physique (1977). À partir de 1995, un nouveau [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean Claude LEFEUVRE, « MONT-SAINT-MICHEL BAIE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/baie-du-mont-saint-michel/