Back to Heldon, HELDON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le musicien français Richard Pinhas (né en 1951) fait ses débuts à la fin des années 1960, comme guitariste au sein du groupe Blues Convention, avec Klaus Blasquiz, le futur chanteur de Magma. Effectuant ses études de philosophie à la Sorbonne – il a soutenu une thèse de doctorat sous la direction de Jean-François Lyotard –, il participe au groupe Schizo, qui reflète l'ouverture musicale du début des années 1970. Son inspiration vient du jazz comme du rock psychédélique: The Doors, Miles Davis, Jimi Hendrix, Soft Machine... Gilles Deleuze prête sa voix sur l'un des deux 45-tours du groupe, Ouais, Marchais, mieux qu'en 68. En 1970, le guitariste fait partie des dix heureux musiciens dans le monde possesseurs d'un synthétiseur monophonique, un VCS3. À partir de 1975, avec le groupe Heldon qu'il a formé, il décide de sortir des albums de musique «planante» – Richard Pinhas parle alors de «musiques de guerre», aujourd'hui, on dirait «musique électronique» –, où les machines tiennent un rôle central. Les compositeurs répétitifs américains (La Monte Young, Philip Glass) l'inspirent. En solo, il enregistre le 33-tours Rhizosphère (1976), presque uniquement avec des synthétiseurs, dont un énorme Moog acheté par Cobra, sa maison de disques, à Paul McCartney.

Richard Pinhas, ami et émule de Rober Fripp et de Brian Eno, crée ensuite son propre label, Cuneiform, dont le catalogue «alternatif» est vendu par correspondance. Le groupe Heldon intègre des musiciens et le son se durcit: Un rêve sans conséquence spéciale voit l'arrivée de François Auger à la batterie et de Patrick Gauthier, futur membre de Magma, aux claviers. De 1978 à 1982, cinq albums, dont le plus accessible est East West (1980), vont devenir des références qui annoncent la musique électronique des années 1980 et 1990. Après avoir cessé toute activité musicale pendant sept ans (il se consacre à la philosophie et au parachutisme!), Richard Pinhas revient avec Cyborg Sally (1994), puis avec De l'Un et du Multiple (1996), et travaille avec les romanciers Norman Spinrad et Maurice G [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « Back to Heldon, HELDON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/back-to-heldon-heldon/