AVENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Temps qui est réservé, dans la liturgie des Églises chrétiennes d'Occident, à la préparation de Noël. Il commence le dimanche le plus proche du 30 novembre et se célèbre avec plus de solennité à partir du 17 décembre. L'avent apparaît à Rome au vie siècle, bien que l'on trouve, en Espagne et en Gaule, dès la fin du ive siècle, des éléments d'une sorte de carême précédant les baptêmes qu'on y célébrait lors de l'Épiphanie. Le terme adventus qui désigne, dans le vocabulaire de la cour, l'avènement d'un empereur, suggère aux chrétiens la manifestation du Royaume spirituel du Christ, à la fin des temps, déjà inauguré par la naissance de Jésus à Bethléem. Pendant l'avent, l'Église ranime son espérance dans le retour glorieux de son Seigneur, au dernier jour, en faisant mémoire des préparations de la venue du Messie ; ainsi s'explique, au cours de cette période, l'évocation des figures d'Isaïe, de Jean-Baptiste et de Marie, en tant que modèles de l'attente joyeuse et vigilante. Les liturgies orientales n'ont pas d'avent à proprement parler, mais elles recourent, les dimanches qui précèdent Noël, à de semblables évocations.

—  Robert CABIÉ

Écrit par :

  • : docteur en théologie, enseignant à la faculté de théologie de Toulouse

Classification

Pour citer l’article

Robert CABIÉ, « AVENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/avent/