MARCH AUSÍA (1397?-1459)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète valencien, digne de figurer parmi les plus grands écrivains du xve siècle européen, Ausía March rompt avec une tradition vieille de trois siècles qui voulait qu'au royaume d'Aragon la seule langue admise en poésie fût le provençal, et rédige son œuvre exclusivement en catalan. Véritable créateur de la poésie catalane, traduit en espagnol dès le xvie siècle, sans cesse lu, imité ou plagié, inspirateur hier de Garcilaso de la Vega et aujourd'hui de Blai Bonet, il est considéré comme un poète difficile, obscur, dont la pensée et le style posent d'insolubles énigmes.

Fils de Pere March, lui-même poète et chevalier, Ausía March participe brillamment aux campagnes menées par le souverain, Alphonse le Magnanime, en Méditerranée (1420-1424). Nommé grand fauconnier du roi (1425), il cesse brusquement, pour des raisons inconnues, d'occuper cette fonction (1428). Il se retire sur ses terres de Gandia et mène désormais l'existence d'un riche seigneur féodal, soucieux d'élargir son patrimoine, si jaloux de ses prérogatives qu'il se trouve souvent en litige avec les autorités urbaines. Marié deux fois, il ne laisse aucun héritier légitime, mais son testament fait mention de plusieurs bâtards, issus de diverses amours.

Ausía March ne se consacra à la poésie qu'après son retour à Gandia ; son activité recouvre donc environ trente années. Il est impossible de déterminer la date précise de composition de chacun des cent vingt-huit poèmes qui constituent l'œuvre, aussi la critique envisage-t-elle généralement une chronologie globale qui tient compte de l'ordre des manuscrits et de l'évolution thématique et formelle des textes. Les quatre-vingt-sept premiers poèmes comportent entre cinq et six strophes (cobles), écrites en décasyllabes, et traitent essentiellement de l'amour-passion. Les autres peuvent atteindre jusqu'à 488 vers (poèmes CVI), et le poète y paraît surtout préoccupé par la conduite de sa vie spirituelle et morale. Dès le xvie siècle, les éditeurs ont communément distingué à travers ces deux grandes périodes quatr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  MARCH AUSÍA (1397?-1459)  » est également traité dans :

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le Siècle d'or de la littérature catalane »  : […] Des vingt dernières années du xiv e  siècle au début du xvi e  siècle, la littérature catalane vit une de ses époques les plus complexes et les plus brillantes. On passe, en effet, de conceptions féodales et théocratiques à un rationalisme bourgeois ; on quitte un monde encore tout rempli des influences et des échos de la chevalerie pour arriver aux prémices de la Renaissance ; un idiome encore pr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Claire ZIMMERMANN, « MARCH AUSÍA (1397?-1459) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ausia-march/