AURAṄGĀBĀD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville du Mahārāṣṭra (Inde), fondée au xvie siècle. L'empereur moghol Aurangzeb (1658-1707) la dota de nombreux édifices, parmi lesquels on citera le mausolée de son épouse favorite. Au flanc de l'épaulement rocheux qui surplombe la plaine d'Auraṅgābād, des bouddhistes creusèrent des grottes : ces monuments s'échelonnent approximativement du ~ iie siècle au milieu du viie siècle. L'ensemble, plus modeste que ceux d'Ajaṇṭā et d'Ellorā, relativement peu éloignés, offre dans son décor de précieux éléments de comparaison pour l'étude de ces deux sites célèbres, car il illustre la transition entre les styles gupta (ve-vie s.) et postgupta (viie-viiie s.). Les scènes tout imprégnées de dévotion mahayanique, qui ornent en bas relief et en demi-ronde bosse l'extérieur et l'intérieur des chapelles du groupe oriental d'Auraṇgābād — le plus tardif —, témoignent d'une grande maîtrise. On peut les considérer comme les dernières réussites de l'art bouddhique au nord du Dekkan.

Inde : carte administrative

Inde : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Inde. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Rita RÉGNIER

Écrit par :

  • : chargée de recherche au CNRS, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet

Classification


Autres références

«  AURANGABAD  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 131 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Les formes architecturales »  : […] En même temps que disparaît la balustrade du stūpa , la silhouette de ce dernier s'allonge, soit qu'entre le dôme et la base s'insère un tambour ( stūpa tardifs du Gandhāra ; stūpa , tardif également, à Rājagṛha), soit que le tambour s'impose au détriment de la base, ce qui fait ressembler le monument à une tour massive. Le Dhamekh, à Sārṇāth , qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_18334

GUPTA EMPIRE

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 3 288 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le témoignage des arts »  : […] Plus accessibles que la littérature, les arts classiques de l'Inde ont préservé, à travers des œuvres de qualité, une image idéalisée de la société et le reflet des conceptions en vigueur au temps des Gupta. Les édifices laïques, construits pour la plupart en bois, ont disparu. Seuls subsistent des monuments religieux : grottes destinées au culte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-gupta/#i_18334

Pour citer l’article

Rita RÉGNIER, « AURAṄGĀBĀD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurangabad/