APOLLODORE LE SKIAGRAPHE (fin Ve-déb. IVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre athénien. Surnommé le peintre des ombres, Apollodore le Skiagraphe est associé à Zeuxis dans la conquête primordiale qu'effectua à cette époque la peinture grecque, la maîtrise de la lumière. Peu auparavant, Agatharcos avait résolu le problème de l'espace et du rendu des différents plans : il avait, en effet, mis au point les premières tentatives pour traiter les différents plans d'un tableau en perspective. Perspective encore schématique et conventionnelle dont il avait conçu les éléments dans une mise en scène préparée pour la représentation d'une pièce d'Eschyle. Apollodore complète cette conquête du dessin par la maîtrise des effets tirés, dans le même dessein, des ombres et des contrastes de clair et d'obscur. Il s'agit dans les deux cas de composer et d'organiser l'espace pour faire valoir les volumes, pour représenter les personnages en mouvement dans la troisième dimension. Il faudra encore du temps aux artistes pour explorer ce nouveau domaine, mais des œuvres du ~ ive et du ~ iiie siècle, dont nous avons le reflet dans les mosaïques et dans les peintures pompéiennes, nous permettent de suivre les diverses étapes de cette conquête. On est tenté d'attribuer à l'école d'Apollodore le beau marbre peint trouvé à Pompéi et représentant le groupe animé et si harmonieusement composé des joueuses d'osselets, conservé au musée de Naples.

—  Roland MARTIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Roland MARTIN, « APOLLODORE LE SKIAGRAPHE (fin Ve-déb. IVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollodore-le-skiagraphe/