EKBERG ANITA (1931-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actrice italienne d’origine suédoise, Anita Ekberg devint un sex-symbol international grâce à son interprétation d’une star de cinéma américaine à la plastique sculpturale dans le film de Federico Fellini, La Dolce Vita (1960). On garde en mémoire la scène nocturne où elle se baigne dans le bassin de la fontaine de Trevi, vêtue d’une robe du soir noire au décolleté audacieux, et invite le protagoniste du film, Marcello Mastroianni, à la rejoindre. Cette évocation transparente de la naissance de Vénus a beaucoup contribué à la dimension mythique du film.

Anita Ekberg et Marcello Mastroianni 

Anita Ekberg et Marcello Mastroianni 

photographie

Anita Ekberg est de ces actrices dont le souvenir, élevé à la hauteur du mythe, se concentre dans un seul film (La Dolce Vita, Federico Fellini, 1960), et presque dans une seule scène : on la voit ici parmi les rochers baroques de la fontaine de Trevi, avec Marcello Mastroianni. La beauté se... 

Crédits : Riama Film and Pathé Consortium Cinéma; photograph from a private collection

Afficher

Kerstin Anita Marianne Ekberg naît à Malmö le 29 septembre 1931. Elle entame une carrière de mannequin en Suède avant de s’installer, tout au début des années 1950, aux États-Unis. Elle fait bientôt de courtes apparitions au cinéma. Le premier rôle pour lequel elle est créditée est celui d'une garde vénusienne dans Deux Nigauds chez Vénus (Abbott and Costello go to Mars, 1953). En 1956, elle remporte un Golden Globe (révélation féminine de l’année) pour son interprétation d’une villageoise chinoise dans L’Allée sanglante (Blood Alley, 1955), aux côtés de John Wayne et Lauren Bacall. Elle joue également dans Guerre et Paix (War and Peace, 1956), de King Vidor. Mais le personnage de Sylvia dans La Dolce Vita marque sans aucun doute le zénith de sa carrière. Par la suite, l’actrice ne se produira plus que dans des films très secondaires. Seul Fellini s’attachera à fixer les métamorphoses de ce mythe vivant dans un sketch de Boccace ‘70 (Boccacio ‘70, 1962), puis dans Les Clowns (I Clowns, 1970) et enfin dans Intervista (1987), évocation nostalgique des temps glorieux de Cineccita, où l’actrice interprète son propre rôle, au côté de Marcello Mastroianni. Anita Ekberg meurt le 11 janvier 2015, à Rocca di Papa (Italie).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  EKBERG ANITA (1931-2015)  » est également traité dans :

QUINTO FELICE (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 907 mots

L'homme dont l'œuvre et la personnalité sont à l'origine du mythe « paparazzi » est né en 1929 à Milan. À l'âge où l'on choisit un métier, Felice Quinto n'envisage pas de reprendre le magasin d'appareils photographiques tenu par son père et s'oriente vers des études de mécanique. Le jeune homme, pourtant, renoncera à l'univers des garages pour tent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-quinto/#i_56668

Pour citer l’article

« EKBERG ANITA - (1931-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anita-ekberg/