FOUGERON ANDRÉ (1913-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le peintre André Fougeron trouve sa place dans l'histoire de l'art de l'immédiat après-guerre, précisément dans la chronique des années 1947-1953, lorsque le Parti communiste tente d'imposer un art social, au service de la classe ouvrière et de ses luttes, un art de propagande directement lié aux événements de la politique intérieure française : le « réalisme socialiste ». Il en sera la figure officielle pendant cette brève période avant que son œuvre ne soit peu à peu oubliée.

Issu d'une famille ouvrière originaire de la Creuse, André Fougeron est né à Paris. Il travaille, après l'obtention de son certificat d'études, comme apprenti dessinateur puis gagne sa vie comme métallurgiste. Ses premiers travaux sont déjà l'occasion d'œuvres engagées, au moment de la guerre civile espagnole (Mort et faim, Espagne, 1937) puis lors de la résistance au nazisme (À mort la bête, 1944). C'est dans le droit fil des débats portant, au cours des années 1930, sur les moyens de rendre l'art au peuple que s'inscrit son texte « Le Peintre à son créneau », que l'on peut aujourd'hui considérer comme un véritable manifeste de l'art engagé. Il est d'ailleurs précédé par la présentation au Salon d'automne de 1948 d'une toile devenue emblématique, puisqu'elle marque le début de la légende du réalisme socialiste à la française : Les Parisiennes au marché. Cette version délibérément réaliste d'un tableau de 1947, Femmes d'Italie, où les recherches tournaient autour d'une formulation fauve et picassienne, participe alors à la fracture de la scène artistique qui coïncide avec la période la plus aiguë de la guerre froide. Dans un style radicalement nouveau, la toile, allégorie et constat de la misère populaire, porte en elle une forte charge accusatrice. On fustigea alors les désaccords de tons sans y voir par exemple le lien avec les toiles de Picasso aux tonalités acides des années 1930. Aujourd'hui, c'est la parenté du dessin avec les premières œuvres de Lucian Freud qui surprend.

Luttes revendicatives, grèves, dé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Philippe BOUCHET, « FOUGERON ANDRÉ - (1913-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-fougeron/