ANDORRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Andorre : carte physique

Andorre : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Andorre : drapeau

Andorre : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau


Nom officielPrincipauté d'Andorre (AD)
Chefs de l'Étatles co-princes Emmanuel Macron, président de la République française (depuis le 14 mai 2017), et Mgr Joan Enric Vives i Sicilia, évêque d'Urgel (depuis le 12 mai 2003)
Chef du gouvernementAntoni Martí Petit (depuis le 12 mai 2011)
CapitaleAndorre-la-Vieille
Langue officiellecatalan
Unité monétaireeuro (EUR) 2
Note : L'unité monétaire utilisée est l'euro, même si l'Andorre n'est pas membre de l'Union européenne
Population73 800 (estim. 2017)
Superficie (km2)468
Dans l’atlas toutes les données

La principauté d'Andorre, située sur le versant méditerranéen de la partie orientale de la chaîne des Pyrénées, s'étend sur 468 kilomètres carrés. Limitée au nord par les départements français de l'Ariège et des Pyrénées-Orientales et au sud par la province catalane de Lérida, l'Andorre est un pays de montagnes, creusé de profondes vallées ; le point culminant (Comapedrosa) atteint 2 942 mètres. Le réseau hydrographique comprend essentiellement le Valira de l'Orient et le Valira du Nord qui se rejoignent pour former le Grand Valira. Le pays comprend une quarantaine de hameaux répartis en sept paroisses : Canillo, Encamp, Ordino, La Massana, Andorra la Vella, Sant Julià de Lòria et Escaldes-Engordany. En 2012, la population atteignait 76 000 habitants, dont 38 p. 100 d'Espagnols, 11,5 p. 100 de Portugais, 6,5 p. 100 de Français et 37 p. 100 d'Andorrans. L'Andorre est le pays au monde qui possède l'espérance de vie la plus longue.

Andorre : carte physique

Andorre : carte physique

carte

Carte physique d'Andorre. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Andorre : drapeau

Andorre : drapeau

drapeau

Andorre (1866 ; modif. 1999). Les armoiries d'État sont constituées d'un écu écartelé, souligné de la devise « Virtus unita fortior ». Au premier quartier figurent, sur fond de gueules, la mitre et la crosse dorées du Coprince épiscopal ; au deuxième quartier, les trois barres du... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La principale culture est celle du tabac ; l'élevage des chevaux et des bovins est modeste. L'industrie se limite à la fabrication du tabac, à la production hydroélectrique et à la captation d'eau minérale. Le pays vit du tourisme (80 p. 100 du P.I.B.), favorisé par un régime de fiscalité indirecte modérée. Le nombre de touristes approche les 11 millions par an. L'Andorre bénéficie d'une bonne infrastructure hôtelière et d'un réseau routier d'environ 200 kilomètres. La route qui mène en France passe par le col d'Envalira, le plus haut des Pyrénées (2 407 m). Banques et sociétés d'assurance ont pris également une place essentielle dans l'économie andorrane.

Le budget de l'État est constitué presque uniquement des revenus de taxes sur les marchandises et les carburants. Les impôts directs sont inconnus. Quoique n'appartenant pas officiellement à l'Union européenne, l'Andorre a intégré la zone euro en même temps que l'Espagne et la France en 2002. Il n'existe aucun contrôle des changes. Le service postal est assuré à la fois par la poste espagnole (depui [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur en droit (Paris), ancien juriste principal de l'Office des Nations unies à Genève
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Toulouse

Classification


Autres références

«  ANDORRE  » est également traité dans :

ANDORRE-LA-VIEILLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 210 mots

Capitale de la principauté d'Andorre, Andorre-la-Vieille (24 000 hab. en 2006) se dresse près de la confluence du Valira de l'Orient et du Valira du Nord, dans l'étroite vallée du Grand Valira, sur le versant méridional des Pyrénées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andorre-la-vieille/#i_18708

PYRÉNÉES

  • Écrit par 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Raymond MIROUSE, 
  • Georges VIERS
  •  • 6 907 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'opposition entre les extrémités et la partie centrale de la chaîne »  : […] ne s'abaisse au-dessous de 2 000 mètres. C'est là, derrière le port d'Envalira (2 408 m), que se niche la coprincipauté d'Andorre, survivance médiévale. Cette partie centrale n'a d'ailleurs pas été fortifiée, contrairement aux vallées du Roussillon, du Béarn et du Pays basque. Mis à part quelques îlots présentant une forte activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrenees/#i_18708

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre RATON, Philippe WOLFF, « ANDORRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andorre/