ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES)Langue

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'allemand dans le monde

Tard venue parmi les grandes langues de culture de l'Occident, la langue allemande a mis du temps à s'imposer, sans jamais parvenir au niveau de l'anglais ni même du français. Cependant, la politique active des États germanophones, une émigration abondante, le renom des savants et des industriels allemands avaient grandement étendu son audience, au début de ce siècle. L'allemand était la langue de la philosophie, de la linguistique, de la chimie, de la médecine.

La situation a certes changé. Il n'empêche que l'allemand est la langue maternelle de plus de cent millions d'hommes. Hors des pays où il est langue officielle (l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse), l'allemand, ou l'un de ses dialectes, est parlé par des minorités non négligeables : ainsi, en Union soviétique (« Allemands de la Volga », déportés en 1947, puis « réhabilités »), en Argentine (Gran Chaco), aux États-Unis (Michigan). Les habitants des États de l'Europe centrale issus de l'Empire austro-hongrois, les Scandinaves, les Néerlandais le pratiquent souvent aussi.

Mais les États germanophones, en partie parce qu'ils sont plusieurs, n'ont pas de politique linguistique à proprement parler ; leur absence de plusieurs grandes organisations internationales fait que l'allemand y est peu utilisé. À l'étranger, les Instituts Goethe et les Instituts culturels autrichiens offrent bibliothèques et cours de langue. Les dictionnaires Duden (Mannheim) définissent un usage moyen, reconnu généralement comme norme. Mais l'allemand est loin d'avoir dans le monde l'importance que devrait lui valoir le poids politique et économique des pays germanophones.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Aire dialectale de la «Teuthonia»

Aire dialectale de la «Teuthonia»
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Système des voyelles

Système des voyelles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Système des consonnes

Système des consonnes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur de linguistique des langues germaniques à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  ALLEMANDES LANGUE ET LITTÉRATURES  » est également traité dans :

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 528 mots
  •  • 18 médias

En 1795 – au milieu même de ce que la postérité devait dénommer le classicisme allemand –, Goethe fait paraître un bref article intitulé « Sans-culottisme littéraire ». C'était une réponse à un médiocre libelle qui venait de déplorer qu'il y eût en Allemagne si peu d'œuvres classiques. Depuis un demi-siècle, répond Goethe, on s'est précisément efforcé de […] Lire la suite

NÉO-CLASSICISME (littérature)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 010 mots

Il semble aller de soi que le néo-classicisme se définit par rapport au classicisme. Or, au moins en littérature, ce dernier est une notion étroite, d'ailleurs problématique : elle ne vaudrait que pour la France, et durant une courte période (les années 1660-1680). Faut-il en déduire qu'il n'y aurait de néo-classicisme que français, ou en rapport avec le modèle français ? Au contraire, l'expressi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul VALENTIN, « ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Langue », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-langue/