DWAN ALLAN (1885-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Toronto (Canada), Allan Dwan fait ses études d'ingénieur à l'université de Notre-Dame (Indiana) et y débute au théâtre, en amateur. Diplômé de physique et de mathématiques, il devient représentant d'une firme qui diffuse la lampe à vapeur de mercure, lointaine ancêtre des « néons ». L'un des premiers clients de la firme est le studio Essanay à Chicago : il assiste à des tournages de films, trouve stupides les histoires traitées, et a l'idée de vendre des scénarios de son cru à l'Essanay (1909).

Deux ans plus tard, la firme l'envoie en Californie superviser l'éclairage, le scénario et le choix des acteurs d'un film : il trouve des acteurs, mais le metteur en scène désigné disparaît au cours d'une excursion à Los Angeles. Dwan télégraphie la nouvelle à l'Essanay qui lui répond : « Faites le film. » Il ne lui reste plus qu'à demander aux acteurs comment les diriger...

Entre 1911 et 1913, Dwan semble avoir réalisé au moins deux cent cinquante films relevant des genres les plus divers (westerns, drames, comédies) sans compter la part prise probablement à d'autres films, notamment ceux de Wallace Reid ; besognes anonymes, au cours desquelles il pratique aussi le montage. Sa familiarité avec la technique (alors rudimentaire) explique cette fécondité, qu'il nourrit du reste en envoyant des « espions » surveiller le travail de Griffith dans un autre studio, avec l'espoir de lui dérober quelques secrets. Très vite, les deux hommes deviendront amis. En 1915, Dwan aidera Griffith à résoudre certains problèmes de déplacement de la caméra dans Intolérance en inventant une « dolly » portée sur une auto. À l'avènement du son, il sera de même le premier à expérimenter l'emploi d'un micro lié à une caméra mobile.

Vers la même époque, Allan Dwan avait quitté sa filiale d'Essanay pour Universal. Il rejoint bientôt les Famous Players, puis la Triangle. En 1914, il signe son premier film de long métrage, un Richelieu lointainement démarqué de Dumas père. Son emploi à cette époque est surtout celui de conseiller des vedettes avec lesquelles il [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard LEGRAND, « DWAN ALLAN - (1885-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-dwan/